Burkina Faso: Risque d'invasion de criquets pèlerins - Le gouvernement prépare un plan d'attaque

 

L'hebdomadaire conseil des ministres s'est tenu le mercredi 8 avril 2020 à Ouagadougou. La pandémie du Covid19 et un plan d'attaque contre une éventuelle invasion des criquets pèlerins au Burkina Faso sont entre autres sujets qui ont intéressé les membres du gouvernement.

L'exécutif burkinabè veille sur l'épidémie de la maladie à Coronavirus. Comme la semaine dernière, la question a été le principal sujet de préoccupation du conseil des ministres, tenu hier à Ouagadougou. Le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Remis Fulgance Dandjinou, l'a fait savoir à l'issue de la rencontre gouvernementale.

Selon lui, il s'est agi de faire le point de l'épidémie concernant la mise en œuvre du protocole sur les traitements en étude, les dispositions prises pour rompre la chaine de transmission de la maladie et les mesures d'accompagnement annoncées par le chef de l'Etat Roch Marc Christian Kaboré, le 2 avril dernier. A ce propos, le conseil a instruit les ministres pour une célérité dans la mise en œuvre desdites mesures, a indiqué Remis Dandjinou.

« Pour ce qui est des boutiques témoins, cela va prendre un peu de temps mais le président du Faso à donner des instructions fermes pour leur opérationnalisation », a-t-il rassuré.

Celui-ci a également soutenu que le conseil a instruit les ministres pour qu'un dispositif soit mis en œuvre afin de préparer « la sortie progressive » de la situation lorsque les techniciens de la santé donneront leur avis favorable.

Le gouvernement a, à l'occasion, fait le point des dons en chèque et en nature dans la lutte contre l'épidémie. Selon le porte-voix de l'exécutif, le montant à la date du 8 avril s'élève à 1 379 625 051 F CFA.

Le PIB en baisse en 2019

Outre cette lutte contre le Covid 19, le gouvernement prépare un autre plan cette fois-ci contre un risque d'invasion de criquets pèlerins sur le territoire national. Le 22 janvier 2020, la FAO avait attiré l'attention des pays africains sur ce péril.

Les essaims de criquets sont présentement au niveau du Soudan du Sud et en Ouganda et progressent à un rythme inquiétant, a souligné M. Dandjinou.

« Le ministre de l'Agriculture et de l'Aménagement hydroagricole a présenté une stratégie de riposte. Celle-ci s'appuie sur l'initiative de lutte contre l'invasion des criquets dans la région occidentale qui regroupe 10 pays dont le Burkina », a-t-il précisé.

Les questions économiques étaient aussi sur la table du gouvernement à ce conseil. Un rapport relatif à la situation d'exécution du budget de la trésorerie de l'Etat, exercice 2019 au 31 décembre 2019 a été adopté.

Il ressort de ce document que le taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) est en baisse à 6% pour une prévision de 6,8%.

Concernant les recettes budgétaires sur une prévision annuelle de 2 107,14 milliards F CFA dans la loi de finance rectificative, le niveau de mobilisation a été de 92,3% soit 1 940,27 milliards F CFA.

Pour l'exécution des dépenses budgétaire sur une prévision ajustée des crédits de paiements de 2 366,67 milliards F CFA, le taux est de 90,94%, soit un montant de 2 141,58 milliards F CFA.

Pour le ministre Dandjinou, ce rapport permet de dégager des directives «importantes » à savoir améliorer la mobilisation de recettes extérieures, poursuivre la mise en œuvre de la stratégie de mobilisation au niveau des régies de recettes. « Au titre des dépenses, il faut entre autres renforcer l'opérationnalisation du budget programme et améliorer la qualité de la dépense publique », a martelé le ministre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.