Congo-Kinshasa: Fin de Fatshivit ?

Qui l'eût cru ? Incroyable mais vrai. La justice vient d'ordonner la détention provisoire de Vital Kamerhe. Ce Directeur de Cabinet du Président Félix Tshisekedi est mis sous mandat d'arrêt provisoire et conduit, depuis hier soir, à la prison de Makala. Est-ce la fin des intouchables ? Est-ce la fin du tandem FATSHIVIT ? Est-une descente aux enfers de VK? Autant des questions sans réponse.

C'est à coup des gaz lacrymogènes qu'un groupe de militants surchauffés de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC) a été dispersé par des éléments de la police au Parquet près la Cour d'Appel de Kinshasa/Matete ce mercredi 8 avril 2020. Bravant le Coronavirus, ces inconditionnels sont venus apporter leur soutien indéfectible à leur leader, Vital Kamerhe. Le Directeur de Cabinet du Président de la République devait répondre, à une invitation lui adressée par le Procureur près cette juridiction, sur l'épineuse affaire de gestion des moyens débloqués pour la réalisation des sauts-de-mouton, tels qu'inscrits au programme de 100 jours du Président Félix Tshisekedi.

Déjà, dans cette même affaire sur la gestion des fonds alloués au programme d'urgence de 100 jours du Chef de l'Etat, plusieurs arrestations et relaxations ont été opérées par la justice congolaise. Notamment, celles des Directeurs Généraux de Safricas, de la Rawbank. Quant à Vital Kamerhe, il est venu comme simple renseignant. Mais, comme le prévoit la Loi, cette deuxième personnalité influente de la coalition CACH est passée du statut de renseignant à celui de détenu. Arrivé sur le lieu depuis 13 heures, Kamerhe continuait à être auditionné jusqu'au-delà de 19 heures. Trois membres du gouvernement et de son parti l'y ont même rejoint, à savoir : Molendo, Kambale et Muhanzi. Au final, VK est en détention. L'heure est donc grave !

Pendant ce temps, dans les réseaux sociaux, les commentaires vont dans tous les sens. Des tirs croisés. Le divorce Tshisekedi - Kamerhe est-il consommé ? La guerre est-elle déclenchée entre l'UNC et l'UDPS, les deux partis au pouvoir ? Beaucoup pensent qu'il y a anguille sous roche. Malgré le cessez-le-feu demandé par Jean-Marc Kabund, le président ad intérim de l'UDPS, la guerre est plus sanglante dans les réseaux sociaux entre les lieutenants de deux leaders précités. Tel est le film de cette journée rocambolesque.

Dans cette atmosphère délirante, trois Ordonnances portant création d'un Fonds National de Solidarité contre le Coronavirus ont été lues, à la télévision nationale, par le Porte-parole du Président de la République dans la nuit du mardi 7avril. Le FNSCC aura principalement pour mission de rechercher et collecter des moyens financiers destinés à servir sous forme d'aide, assistance ou soutien aux personnes physiques ou morales, personnels médicaux, soignants, services médicaux et hospitaliers, ainsi qu'aux entreprises et autres structures exerçant une activité économique qui serait touchée par les conséquences économiques, financières et sociales de la propagation du Coronavirus. Après l'arrestation de VK, qui osera encore s'amuser avec des fonds publics ?

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.