Tunisie: «Le regard de Charles» de Marc di Domenico à Gabès Cinéma Fen - L'Epopée d'une légende musicale

9 Avril 2020

Dans la section «Cinéma du monde», le documentaire intimiste intitulé «Le regard de Charles» est un portail qui donne sur un pan inconnu de la vie de Charles Aznavour. Les moments uniques d'une vie riche, filmés depuis 1948 jusqu'en 1982. Ces bribes de vidéos et d'images personnelles sont une invitation au voyage, à la découverte d'un Charles voyageur, séducteur, mondain, père, époux, acteur et chanteur en devenir...

«Le regard de Charles» est totalement autobiographique. Rares sont les réalisations qui permettent aux admirateurs d'être aussi proches de leur icône. Un cadeau-hommage filmé à l'occasion du premier anniversaire de la disparition de Charles Aznavour.

Comment un cadeau aussi inestimable pour les fans a pu voir le jour ? Le pitch du documentaire le révèle déjà, les spectateurs n'auront plus qu'à savourer. En 1948, Edith Piaf offre sa première caméra à Charles Aznavour. Jusqu'en 1982, Charles filmera sans arrêt des heures de pellicules qui formeront son journal intime (ou pas) filmé. Aznavour filme sa vie et vit comme il filme. Partout où il va, sa caméra est là, avec lui. Elle enregistre tout. Les moments de vie, les lieux qu'il traverse, ses amis, ses amours, ses emmerdes.

Quelques mois avant sa disparition, il déterre avec Marc di Domenico ses films, tous ses rushs. Tous les deux, ils décident d'en faire un film, son film. «Le regard de Charles» : le journal filmé d'une légende mondiale».

Ce documentaire est une aubaine pour les fans de Charles Aznavour, qui se confie publiquement comme jamais auparavant. Des images et des vidéos personnelles entrecoupées d'archives télévisés rares depuis ses 20 ans, le tout accompagné par la voix de Romain Duris pendant 1heure15. Il s'agit d'un regard très humain, sincère, celui d'un géant de la musique française et mondiale, pertinemment réalisé par Marc Di Domenico. «Vous m'avez vu, mais ce que vous ne savez pas, c'est que moi aussi, je vous ai vus... », s'ouvrait ainsi Charles Aznavour dans le film et au fil de ses moments phares qui ont fait l'actualité. Même les textes qu'on entend durant tout le film sont extraits des propres écrits de l'artiste, rassemblés et synthétisés par Mischa Aznavour, son fils.

«Le regard de Charles», il le portait sur sa famille, ses proches, son public, mais il se veut aussi ethnographique puisque, à travers tout ce qu'il filme, il était obsédé, fasciné par les peuples du monde entier, leurs us et coutumes, leur histoire, leur communication, en remontant jusqu'à ses origines arméniennes. Dommage que Charles n'a finalement pas eu le temps de voir ce résultat final sur grand écran...

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.