Soudan: Le prix du pain double dans un pays déjà en proie à une forte inflation

C'était l'un des facteurs ayant déclenché la révolution au Soudan en 2019 : le prix du pain a de nouveau été augmenté ce mercredi dans le pays. Le gouvernorat de Khartoum, où se consomme 50 % du pain au Soudan, s'efforce de maintenir le fragile équilibre d'une économie toujours étranglée par les sanctions américaines.

Un pain ordinaire coûte désormais deux livres soudanaises à Khartoum. Vingt-quatre heures avant, il n'en coûtait qu'une. Cela dit, on peut toujours acheter un pain à une livre. Simplement, celui-ci est plus petit.

Cette augmentation est une décision inédite prise mercredi par le gouvernorat de Khartoum, face à la colère grandissante des boulangers. Les autorités cherchent en effet à compenser l'augmentation des coûts de fabrication du pain, qui commençait à créer une situation intenable dans la capitale et sa région.

70 % d'inflation

Car il faut savoir que le gouvernement subventionne à hauteur de 75% l'achat de farine, en contrepartie de la liberté de fixer le prix du pain. Mais les 70% d'inflation et la dévaluation continue de la livre soudanaise appauvrissaient davantage les boulangers de semaine en semaine. Ceux-ci commençaient à parler de faire grève.

Simultanément, les autorités doivent faire face aux pénuries de farine, dues essentiellement aux difficultés de la transporter jusqu'aux boulangeries, étant donné les restrictions imposées en période de pandémie. On faisait donc beaucoup la queue ces derniers temps à Khartoum pour acheter du pain.

Cette décision du gouvernorat de Khartoum devrait être imitée par les autres régions du pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.