Afrique: COVID-19 - Plus de 25 millions de personnes risquent le chômage en 2020 selon l'OIT

Les services d'hôtellerie et de restauration, l'industrie manufacturière, le commerce de détail et les activités commerciales et administratives.

Ce sont là les secteurs les plus à risque, dans le sillage de la pandémie du COVID-19, selon l'Organisation internationale du travail (OIT). Dans un communiqué émis mardi 7 avril, celle-ci précise que les effets de cette lourde perte va au-delà de la crise financière de 2008-2009. D'après l'OIT, «la hausse finale du chômage mondial pour l'année 2020 dépendra pour beaucoup de l'évolution de la situation et des mesures adoptées. Il est fort probable que les chiffres de fin d'année soient nettement plus élevés que la projection initiale de l'OIT qui était de 25 millions».

Par ailleurs, la deuxième édition de l'observatoire de l'OIT, intitulée «Le COVID-19 et le monde du travail» fait état de cette situation comme «la pire crise mondiale depuis la deuxième guerre mondiale». Le communiqué de l'OIT souligne également qu'«à l'échelle mondiale, deux milliards de personnes travaillent dans l'économie informelle (la plupart dans les économies émergentes et en développement) et sont particulièrement menacées».

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.