Congo-Brazzaville: COVID-19 - L'Union Européenne appuie le Congo

« En réponse à l'appel des autorités congolaises dans l'activation du plan national de riposte à l'épidémie de Coronavirus, l'Union européenne travaille à la mise en œuvre d'un appui axé sur deux volets », indique un communiqué de la délégation de l'Union Européenne au Congo, publié le 9 avril.

La Délégation de l'Union européenne (DUE) a annoncé qu'elle accordera environ un milliard FCFA (1,5 millions d'euros) à la Croix Rouge française, partenaire privilégié des autorités congolaises. Ce premier volet concerne les besoins « directs urgents » liés au renforcement de la surveillance épidémiologique, à la prévention et au contrôle des infections d'une part, à la communication sur les risques et à l'engagement communautaire, d'autre part.

Au-delà du contexte actuel d'urgence sanitaire, l'UE estime qu'il est essentiel « d'atténuer l'impact économique de l'épidémie afin de continuer à accompagner le Congo dans la lutte contre la pauvreté et l'amélioration des conditions de vies des populations ». De ce fait, la délégation a promis fournir un appui financier au Programme Alimentaire Mondiale (PAM) pour renforcer les actions dans le domaine de la sécurité des approvisionnements en milieu rural et urbain, avec un focus particulier sur les groupes vulnérables.

Dans cette perspective, environ un milliard FCFA sera dédié au renforcement des chaînes de valeur de produits agricoles, notamment, la filière manioc y compris sa transformation locale. « D'autres sources de financement allant dans ce sens sont également à l'étude », a assuré la délégation.

« L'UE rejoint l'effort du Gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus et contribue à mitiger ses impacts économiques. Nous sommes présents à l'échelle nationale mais également à travers des contributions importantes aux initiatives et organisations internationales », a souligné l'ambassadeur de l'UE au Congo, Raul Mateus Paula.

Par ailleurs, l'UE précise qu'elle a réservé une enveloppe allant jusqu'à trois cent vingt-huit millions FCFA (cinq cents mille euros) pour des appuis techniques qui pourraient être mobilisés sur demande « spécifique » du gouvernement, en réponse à la crise sanitaire.

Appui multilatéral au niveau régional et international

Au-delà des appuis nationaux, la Commission européenne est mobilisée également au niveau régional et international. En fin février, la Commission européenne avait annoncé un premier soutien de cent cinquante-deux milliards FCFA (232 millions d'euros) à la lutte mondiale contre le COVID-19. L'ensemble des mesures identifiées portent d'abord sur une contribution en faveur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), de plus de soixante-quatorze milliards FCFA (113,5 millions d'euros) pour soutenir son plan mondial de préparation et de riposte. Puis, sur une allocation d'environ dix milliards FCFA (15 millions d'euros) dans le cadre d'un appui spécifique à l'Afrique, notamment à travers l'Institut Pasteur de Dakar, au Sénégal.

Cette allocation, précise le communiqué, soutiendra des mesures telles que le diagnostic rapide, la formation d'experts et la surveillance épidémiologique.

Un fonds de plus de soixante-cinq milliards FCFA (100 millions d'euros) sera consacré à la poursuite des recherches sur le diagnostic, le traitement et la prévention au coronavirus. L'essentiel de ces fonds seront mobilisés dans le cadre de « l'Initiative en matière de médicaments innovants, un partenariat spécifique entre l'UE et l'industrie pharmaceutique ».

Appuis complémentaires de l'UE en matière de santé au-delà du COVID-19

En complément de ces mesures « importantes », l'Union européenne agit également à travers ECHO, son agence de protection civile et d'aide humanitaire. Dans le cadre de la lutte contre cette pandémie, ECHO étudie actuellement la possibilité de mobiliser des fonds pour le Congo dans les prochaines semaines.

Le Communiqué rappelle que l'UE est également engagée, par le biais de son soutien aux initiatives mondiales pour la santé telles que le Fonds mondial dont elle est le principal contributeur avec ses Etats membres (près de 50 % de l'ensemble des ressources) avec une enveloppe de plus 2,6 milliards d'euros depuis la création de fonds en 2002. Pour la période 2017-2019, le Congo a bénéficié d'un appui financier de plus de dix-huit milliards FCFA (28 millions d'euros).

Reprenant les propos du Haut Représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, le chef de la Délégation de l'Union européenne au Congo, Raul Mateus Paula a rappelé l'engagement de l'UE et de ses Etats membres ainsi que « l'impératif d'une union sacrée » contre le COVID19.

« C'est maintenant que nous devons faire la preuve de ce que la solidarité européenne et mondiale signifie réellement. A l'intérieur comme à l'extérieur de ses frontières, cet événement inédit requiert une action internationale sans précédent », a déclaré Raul Mateus Paula.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.