Cameroun: Lutte contre le COVID-19 - Les partis politiques en ordre de bataille

Au-delà des mesures mises en œuvre par le gouvernement pour faire face à la pandémie, ils font fi des étiquettes pour faire front commun.

C'est le 6 mars dernier que les premiers cas de personnes testées positives au coronavirus ont été déclarés au Cameroun. Le 17 mars 2020, le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute a rendu public, 13 mesures de lutte contre la pandémie, édictées par le président de la République. Certaines de celles-ci s'adossaient aux prescriptions de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à l'instar du lavage régulier des mains à l'eau qui coule et au savon, le respect de la distanciation sociale, tousser ou éternuer dans le pli du coude... Depuis lors, c'est une course contre la montre qui est engagée dans le monde entier pour faire face à cette pandémie. Le Cameroun n'est pas en reste.

Les partis politiques, toutes tendances confondues, se sentent interpellés par la lutte contre ce fléau qui vient menacer l'équilibre social et est déjà à l'origine de plus de 80 000 morts dans le monde en seulement quelques mois. Au rang des acteurs mobilisés, les partis politiques qui, s'ils saluent tous les mesures prises par les pouvoirs publics, n'hésitent pas à mettre la main à la pâte. C'est ainsi que l'on a vu le principal d'entre eux, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) commémorer en toute sobriété, son 35e anniversaire le 24 mars dernier. D'autres ont également suspendu les activités de masse, en conformité avec les directives du gouvernement. Le week-end dernier, ce sont les députés du Parti camerounais pour la reconstruction nationale (Prcrn) qui, profitant d'une trêve à l'Assemblée nationale, sont descendus sur le terrain pour apporter des conseils et leurs appuis aux populations de leurs circonscriptions respectives. L'Union nationale pour la démocratie et le progrès (Undp) a, comme le Rdpc, choisi de faire table-rase des différentes rencontres grand-public qui étaient déjà programmées.

Même le Social democratic front (Sdf), que personne ne peut soupçonner d'intelligence avec les pouvoirs publics, a choisi de s'aligner aux mesures du gouvernement, non sans prendre des initiatives sur le terrain. Des faits et gestes qui ne visent qu'un but : prémunir l'immense majorité des Camerounais contre les dégâts de cette pandémie qui ne fait pas de distinction parmi ses victimes. Il n'existe donc pas de partis politiques dans la bataille contre le Covid-19. C'est une lutte que mène le peuple camerounais tout entier pour sa survie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.