Angola: Des médecins cubains attendus vendredi à Luanda

Luanda — Deux cent quarante-quatre médecins cubains arrivent ce vendredi (10) dans le pays, pour soutenir la lutte contre la pandémie du Covid-19.

C'est ce qu'a informé jeudi, la ministre de la Santé, Sílvia Lutucuta, en marge de la troisième réunion plénière extraordinaire du Parlement, qui a émis un avis favorable à la prorogation de l'état d'urgence par le Président de la République pour 15 jours supplémentaires, afin de contenir le Covid- 19.

Selon la ministre, les 244 professionnels de la santé cubains seront répartis dans 164 municipalités du territoire national.

Il a informé que les médecins cubains ne resteront pas seulement dans les hôpitaux de référence. "L'objectif est de les repartir dans les 164 municipalités du pays.

La gouvernante a indiqué que, face à ce problème avec impact social, économique et autres, et prévoyant des jours pires de cette pandémie en Angola, les autorités angolaises ont jugé prudent de faire venir des spécialistes cubains "pour nous soutenir dans la lutte contre le Covid-19 dans le pays". Suspension de la barrière sanitaire Au cours des deux premiers jours (11 et 12 avril) de la période de prorogation de l'état d'urgence, il y aura la levée de la barrière sanitaire provinciale, pour permettre aux citoyens qui se trouvent dans une province autre que celle dans laquelle ils résident de pouvoir rentrer dans leur province.

Selon le ministre d'État et chef de la Maison Civile du Président de la République, Adão de Almeida, qui a révélé l'information à l'Assemblée nationale, à partir du 13, il mettra de nouveau fin à la circulation provinciale.

Les 120 passagers de la province de Cabinda détenus dans la capitale du pays, Luanda, auront l'occasion durant cette période (11 et 12 avril) de rentrer dans leur pays d'origine, par avion.

Dans le cadre des amendements à la prolongation de l'état d'urgence, il a déclaré qu'il sera nécessaire l'émission d'une déclaration des employeurs ou des entités avec lesquels les citoyens sont liés, pour exercer leur fonction pendant la période d'urgence, accompagnés du laissez-passer de travail.

En général, a-t-il dit, l'intention est de maintenir les restrictions à la liberté de circulation, étant interdite la circulation et la permanence des personnes sur la voie publique, et les citoyens devant rester dans leurs domiciles, soumis au régime d'isolement social.

Mais les exceptions, selon le ministre d'État, demeurent, notamment l'acquisition de biens et services essentiels et la fourniture de services essentiels.

Adão de Almeida a informé les législateurs que les principales raisons de la déclaration d'état d'urgence demeurent et que l'intention est de le prolonger pour une période supplémentaire de 15 jours. Il a fait savoir que cette période devrait s'étendre de zéro heure le 11 avril 2020 à 23 heures 59 minutes au 25 avril 2020.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.