Afrique: L'OMS alerte sur un antipaludéen en Afrique de l'Ouest et Centrale

10 Avril 2020

L'Organisation Mondiale de la Santé a émis une alerte sur des antipaludéens circulant en Afrique de l'Ouest et Centrale.

« Les médicaments objets de cette alerte affichent un logo similaire au logo obsolète (caduc) du programme des médicaments essentiels de l'OMS. Depuis 2013, différents médicaments falsifiés, arborant tous le logo obsolète du programme des médicaments essentiels de l'OMS, ont été signalés au système mondial de surveillance et de suivi de l'OMS par diverses sources. La disponibilité continue et généralisée de ces médicaments falsifiés souligne la nécessité de vigilance accrue » détaille l'OMS.

Deux alertes ont déjà été faites à ce propos en 2014. Selon l'organisation, le produit présente du sulfate de quinine falsifié 300 mg, présenté en six combinaisons différentes de numéros de lot et dates de péremption/fabrication.

Ainsi, toujours selon l'OMS, le sulfate de quinine est référencé sur la Liste Modèle OMS des Médicaments Essentiels pour gérer et traiter le paludisme grave. À ce jour, aucun effet indésirable attribué à ces produits falsifiés n'a été signalé à l'OMS.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.