Tunisie: Nouvelles mesures dissuasives au pays pour faire respecter le confinement

Tunis, Tunisie — Le gouvernement tunisien a décidé, mercredi, de nouvelles mesures pour contrer la propagation de la pandémie de coronavirus et dissuader les contrevenants au confinement sanitaire et au couvre-feu décrétés par les autorités compétentes.

Ces mesures annoncées à la suite d'un conseil ministériel restreint (CMR) tenu sous la présidence du Premier ministre, Elyes Fakhfakh tendent à organiser l'opération d'attribution des permis de circulation, infliger une amende aux citoyens qui ne respectent pas les dispositions du confinement, interdire la circulation entre les gouvernorats et isoler les régions, déclarées par le ministère de la Santé, zones infectées.

Il s'agit également de décréter, vendredi 10 avril 2020, jour de congé exceptionnel pour réduire le trafic de la circulation, sauf cas de force majeure et de créer une équipe de travail au niveau du ministère de l'Industrie et des PME composée de représentants des différents départements ministériels concernés, et de la Douane pour fabriquer des bavettes, fixer leur prix et assurer leur écoulement sur le marché national.

Selon un communiqué, le conseil ministériel restreint a été consacré au suivi de l'évolution de la situation épidémiologique dans le pays et aux mesures qui ont été prises à cet effet.

Plus de: Infos Plus Gabon

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.