Maroc: La région du Gharb affiche une bonne production prévisionnelle en canne à sucre

Les premiers résultats de la campagne sucrière 2019-2020 jugés "très encourageants"

Les premiers résultats de la campagne sucrière dans la région du Gharb sont "très encourageants" avec un rendement moyen de 70 T/Ha, contre seulement 59 T/Ha pour la campagne précédente, selon la Direction régionale de l'agriculture de Rabat-Salé-Kénitra.

Les rendements varient entre 55 à 150 T/Ha pour une moyenne de 70 tonnes l'hectare, contre seulement 59 tonnes la campagne précédente, soit une augmentation de 118%.

Les pluies enregistrées au niveau de la région depuis le 22/03/2020 (46 à 76 mm) ne vont qu'améliorer significativement la production, précise la DRA dans un communiqué.

Selon la même source, le Gharb affiche en effet au titre de la campagne sucrière 2019-2020 une bonne production prévisionnelle en canne à sucre, une culture qui occupe une place de choix au niveau des exploitations agricoles de la région.

Pour la campagne d'usinage de l'année en cours, le démarrage a eu lieu les 8 et 26 février dernier, respectivement pour les usines de Mechraa Bel Ksiri et de Kcibia Dar El Gueddari, rapporte la MAP.

Les superficies récoltables sont de l'ordre de 8.000 ha, relève le communiqué, ajoutant que l'état d'avancement de l'opération d'usinage de la canne à sucre est à 30% et qu'elle sera achevée en juin

prochain. Cette opération se déroule dans de bonnes conditions, en respectant les dispositions sanitaires dans le cadre de l'état d'urgence, a-t-on souligné.

Au niveau du périmètre irrigué, le développement de la canne à sucre s'est déroulé dans des conditions normales suite à la disponibilité de l'eau dans les barrages desservant le périmètre irrigué du Gharb.

Par ailleurs, grâce aux efforts louables fournis par l'Etat et les partenaires des cultures sucrières, des rendements maximums ont atteint à ce jour 150 T/Ha au niveau des secteurs dont les agriculteurs ont adopté des techniques d'irrigation goutte-à-goutte.

En plus de l'irrigation, des encouragements ont été accordés à la mécanisation des opérations culturales et plus particulièrement de la récolte de la canne à sucre. En effet, la mécanisation de cette opération va d'une part réduire les charges de la coupe et d'autre part, diminuer les impuretés et par conséquent augmenter les recettes des agriculteurs.

A ce jour, le taux de récolte mécanique est de 50% et passera à 70% en fin de campagne. Le parc agricole renferme 22 récolteuses, un nombre qui devrait augmenter dans le futur car l'Etat encourage la mécanisation par l'octroi de subventions dans le cadre du Fonds de développement agricole (FDA). Le montant des subventions déboursé pour les récolteuses a atteint 10,08 millions de DH.

En outre, un programme soutenu de formation et de sensibilisation des producteurs canniers a été réalisé par les partenaires dans le cadre de conventions établies entre l'Office régional de mise en valeur agricole du Gharb (ORMVAG), le groupe SURAC/SUNABEL et l'Association des producteurs de plantes sucrières du Gharb (APPSG), afin d'aider les agriculteurs à adopter des techniques de conduite les plus performantes.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.