Sénégal: Affaire Hiba Thiam - Le policier et 5 fêtards écroués; deux autres placés sous contrôle judiciaire

10 Avril 2020

Association de malfaiteurs, détention et usage de drogue, violation du couvre-feu, non-assistance à personne en danger : Tels les faits que le juge du huitième cabinet d'instruction, du Tribunal de grande instance de Dakar a retenus contre Dame Amar et ses co-déférés, arrêtés dans le cadre de l'enquête sur la mort de Hiba Thiam, décédée « d'hémorragie articulaire ».

C'était dans la nuit du 3 au 4 avril, lors d'une soirée privée dans un luxueux appartement aux Almadies. Après leur inculpation, le juge Mamadou Seck a placé sous contrôle judiciaire Louty Bâ et Amadou Niane.

En revanche, le gros du groupe, notamment Dame Amar, Diadia Tall (à qui on reproche d'avoir caché Amar), Djibril Ndiogou Bassel dit Nekh, Fatima Régal dite « Poupette », Alia Akim et le policier qui a accompagné deux participants à la fête, dont la défunte en les escortant comme des personnalités, ont été placés sous mandat de dépôt. Ils ont passé leur première nuit en prison, hier.

En fait, l'agent des forces de l'ordre est un ami de Tall qui l'a appelé pour lui demander ce « service ».

Partout où ils passaient, jusqu'à l'appartement de « Garden Park » lieu du drame, l'homme de loi a fait savoir aux agents en faction qu'ils étaient avec lui. Ainsi, il leur a permis de participer à la fête au cours de laquelle Hiba Thiam a perdu la vie, ce après avoir vomi du sang.

D'ailleurs, les enquêteurs, notamment ceux de la Brigade de Ngor, qui ont ouvert l'enquête avant d'être remplacés par la Brigade de Faidherbe puis par la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane, ont découvert sur les lieux du drame, des traces de drogue (Chlorohydrate de cocaïne) sur les rebords de cartes bancaires trouvées sur place.

Même s'ils n'ont toujours pas mis la main sur de la drogue, un dealer notoire est activement recherché.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.