Afrique: Coronavirus - L'OPEP+ va réduire sa production de 10 millions de barils par jour

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses alliés dont la Russie, connus sous le nom d'OPEP+, sont parvenus le 9 avril, à un accord de principe visant à réduire leur production afin d'enrayer la chute des cours provoquée par la crise sanitaire liée au coronavirus.

Les pays participant à cette réunion d'urgence organisée en ligne, excepté le Mexique dans un premier temps, sont convenus de réduire leur production globale de 10 mbj pendant deux mois à partir du 1er mai, précise un communiqué diffusé à l'issue d'une réunion des membres de l'Opep+ par visioconférence.

Les pays producteurs se sont accordés sur une réduction de 8 mbj au deuxième semestre, suivie d'une réduction de 6 mbj pendant seize mois à compter du 1er janvier 2021, soit jusqu'au 30 avril 2022, indique le communiqué, ajoutant que l'accord sera réévalué en décembre 2021 en vue d'une éventuelle prolongation.

L'arrêt d'une grande partie des activités économiques en raison de l'épidémie de coronavirus a provoqué une chute sévère de la demande mondiale, de 30% ou environ trente millions de barils par jour (bpj). La prochaine réunion de l'Opep+ a été fixée au 10 juin.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.