Afrique: COVID 19, l'ONU a pris des mesures pour protéger son personnel à l'étranger

Face à la pandémie de Covid-19, l'ONU doit protéger ses 110.000 Casques bleus déployés dans une quinzaine d'opérations de paix dans le monde tout en continuant ses opérations de maintien de la paix.

L'ONU voudrait aussi éviter que les pays contributeurs ne retirent leurs contingents. Pour faire face à la situation, des mesures de précaution ont été prises pour que les militaires ne se contaminent pas entre eux et ne contaminent pas non plus les populations.

On se souvient de l'épidémie de choléra qui avait fait près de 10.000 morts en Haïti à partir de 2010. Des casques bleus népalais avaient alors été mis en cause. L'ONU veut donc éviter que cela ne se répète en ce qui concerne le coronavirus. Face à la crise sanitaire, le secrétaire général de l'ONU a appelé depuis le 23 mars à un "cessez-le-feu mondial et immédiat" dans les pays en conflit. Un appel resté pour le moment sans effet.

Cliquez sur la photo pour écouter l'interview de Mathias Gillmann, l'un des porte-paroles de la mission des Nations unies en RDC (Monusco).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.