Burkina Faso: COVID-19 - Le Haut conseil des transporteurs du Burkina sensibilise les chauffeurs routiers

Cette activité selon le premier vice-président du HCT-BF, Amadouba Ouattara, se veut une campagne d'éducation sanitaire et de prévention du Covid-19. Elle s'inscrit selon lui, dans la dynamique de lutter contre la pandémie et du respect des mesures prises par le gouvernement.

Etant donné que le transport de passagers inter et intra-urbain est interdite sur l'ensemble du territoire, sauf le transport de marchandises est autorisé. L'initiative vise donc essentiellement les chauffeurs routiers et l'ensemble des acteurs y affiliés.

«Ils sont un pan de notre société et très exposés du fait de leur grande mobilité.

Pendant que le transport de passagers et voyageurs est suspendu, le fret, lui, se poursuit parce qu'il y a une impérieuse nécessité d'approvisionnements du pays.

De ce fait, les chauffeurs routiers ont besoin d'une protection soutenue et c'est dans cet esprit que nous avons organisé cette campagne», explique Amadouba Ouattara.

Amadouba Ouattara, premier vice-président du HCT-BF

Cette campagne dont le top départ a été donné à la gare Ouaga inter de Ouagadougou, s'étend selon M. Ouattara, sur l'ensemble des postes de péages, des postes de contrôle frontaliers et des ports secs.

Sur les 32.000 transporteurs que compte le Burkina (chiffres du HCT-BF), cette opération qui s'étendra sur deux semaines, vise à atteindre le maximum des acteurs.

Il s'agit essentiellement de sensibilisation sur les modes de contamination, les mesures barrières et la distribution de kits d'hygiène (cache-nez et gel hydro alcoolique).

L'impact d'une telle initiative selon Abdoul Aziz Ouédraogo, coordonnateur national de l'Association d'assistance pour les maladies infectieuses, n'est plus à démontrer : «Ces acteurs sont une cible importante, car ils font la navette entre plusieurs pays.

C'était donc nécessaire qu'on pense à eux. C'est en cela qu'il faut vraiment saluer le HCT-BF pour avoir mis l'accent sur cette cible.»

Une initiative très louée par certains chauffeurs dont Moussa Diakité du Mali en transit à Ouaga pour Lomé et Moussa Ouédraogo, conducteur de citerne en partance pour Lomé.

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.