Sénégal: 133 positifs sur 250 cas , plus de 50% des malades, sous hantise de la transmission communautaire - Dakar, au cœur du péril COVID-19

On avait cru que Touba, pour diverses raisons liées à l'histoire des épidémies au Sénégal, deviendrait le foyer endémique des cas positifs au nouveau coronavirus.

Mais non, c'est bel et bien la capitale qui recense, à la date du jeudi 09 avril, plus de 50% des contaminations à la maladie à Covid-19, soit 133 cas dans la seule région de Dakar contre 117 cas relevant du cumul des 13 autres régions du Sénégal.

Focus sur les districts sanitaires de la capitale face au nouveau coronavirus à la date d'hier, jeudi 09 avril.

Les quatre districts de Dakar que sont Dakar Ouest, Sud, Nord et Centre, polarisent 1 233 929 habitants, selon les chiffres du ministère de la Santé et de l'action sociale sur son site web officiel.

Au cœur de ces quatre districts ont été dénombrés 133 cas du nouveau coronavirus sur 250 cas à l'échelle nationale, à la date du jeudi 09 avril.

Ces chiffres font de Dakar le plus grand foyer de contamination de l'épidémie à Covid 19.

Pis, avec la montée des cas positifs issus de la transmission communautaire, les autorités craignent le risque d'une catastrophe en gestation.

Le district Dakar Ouest plus impacté avec 61 cas

Pour une population de 251 398 âmes avec une légère dominance de la population féminine (Pop.

Femme : 129360 ; Pop. Homme : 122039), Dakar Ouest tient le premier rang sur le podium du classement des districts les plus impactés par le nouveau coronavirus avec un total de 61 cas.

Pour rappel, ce district est composé de 06 quartiers dont Mermoz, Sacré-Cœur, Ouakam, Ngor, Yoff et les Almadies. Le poste de santé Philippe Maguilen Senghor est le centre de référence de ce district.

Précédemment au cœur de la montée des cas positifs au nouveau coronavirus, Ouakam est passé de 9 à 28 cas en moins de 48 heures.

Le maire, Samba Bathily, a d'ailleurs supplié la population de rester à la maison pour une bonne maîtrise de la situation.

Même son de cloche au niveau de Mermoz, Sacré cœur, Yoff et Ngor dont la plage est désertée par les populations.

Dakar Sud en 2e position avec 48 cas

Le district Dakar Sud compte, à la date du jeudi 09 avril, 48 cas positifs au nouveau coronavirus, avec une population chiffrée à 203 014 habitants.

Médina, l'un de ses quartiers a été le théâtre d'échauffourées entre les forces de l'ordre et des jeunes qui les ont ouvertement défiées, pour non-respect des heures du couvre-feu instauré par l'Etat. Pour le maire de Médina, Bamba Fall : « c'est une épreuve divine qu'il faut accepter de subir avec stoïcisme...

Nous appelons la population à rester chez à la maison et surtout à respecter les gestes barrières. Ne cédons pas à la panique ».

Les autres quartiers dont Colobane, Fass, et Gueule Tapée ont donné le ton par une opération de désinfection. Ce district tient comme centre de référence l'Institut d'hygiène social, ex-Polyclinique de la Médina.

19 cas de coronavirus dans le district de Dakar Centre

Gorgé d'une grande partie de la population parmi les districts de Dakar, le district Dakar Centre compte 387,325 habitants avec une légère hausse de la population des femmes par rapport à celle des hommes.

A la date du jeudi 09 avril, 19 cas de coronavirus ont été dénombrés au total dans ses différents quartiers.

Ce district englobe l'arrondissement de Grand Dakar avec les communes de Grand Dakar et Biscuiterie et a pour centre de santé de référence Gaspard Camara.

Le district de Dakar Nord, le plus petit nombre de cas

Le district de Dakar Nord polarise une population de 392 192 habitants. Regroupant l'arrondissement des Parcelles assainies et la Patte d'Oie, c'est l'une des zones classée hautement à risque au vu des conditions de promiscuité et du non-respect des règles d'hygiène dans lesquelles vivent les populations.

Berceau de la majorité des conducteurs des cars rapides, si jusqu'à la date du jeudi 09 avril, le plus populeux district de Dakar a enregistré un nombre relativement bas de cas positifs au coronavirus comparativement aux autres districts.

Cependant, le risque d'une flambée dans les jours à venir ne peut être occulté. C'est d'ailleurs dans ce sens que le Conseil municipal de la commune de Patte d'Oie a accordé le lundi 30 mars, une enveloppe de 118 millions dans le cadre de la riposte contre le nouveau coronavirus.

Le maire de ladite commune, Banda Diop, n'a pas manqué d'appeler les populations au strict respect des règles d'hygiène édictées par l'Etat.

Par ailleurs, le populeux quartier de Grand-Yoff qui a enregistré de cas du nouveau coronavirus, attise de sérieuses inquiétudes pour les autorités car il figure sur la liste des quartiers où la promiscuité, le non-respect des règles d'hygiène, la défiance des autorités entre autres, complexifient la maîtrise de cette épidémie.

« Nous avons aussi impliqué les badiénus gokh (marraines de quartier-Ndlr).

Nous avons également demandé à tous les Imams de réserver leur prêche exclusivement à la sensibilisation sur la maladie », a renseigné Madiop Diop, dans le cadre de la stratégie adoptée pour endiguer la propagation dans le quartier de Grand Yoff.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.