Sénégal: Appui aux sénégalais de la diaspora - L'état liste ses bénéficiaires

Les autorités ont défini les critères d'éligibilité à l'aide de l'Etat pour les Sénégalais de l'extérieur ou vivants dans un pays touché par le Covid-19.

En conférence de presse hier, jeudi 9 avril, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, Amadou Ba, est revenu sur le choix des ayants droits.

La somme de 12 milliards de F CFA débloquée par l'Etat du Sénégal pour appuyer les Sénégalais de l'extérieur dans le cadre du Programme de résilience économique et social (PRES), sera répartie suivant des critères bien définis.

Selon le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, Amadou Ba, qui a fait face à la presse hier, jeudi 9 avril, «la cible est diverse et se présente sous plusieurs catégories».

Soulignant que la répartition nécessite une cartographie de la cible, une définition des critères d'attribution et la mise en place d'un mécanisme de mise en œuvre, Amadou Ba soutient qu'il est retenu comme cible prioritaire, «les Sénégalais de l'extérieur en précarité du fait de la crise sanitaire, ceux en situation de vulnérabilité ou en cours de régularisation de leur séjour».

Mieux, ajoute-il, «les Sénégalais qui évoluent dans le secteur informel, les retraités des foyers, les étudiants non allocataires de bourses, les Sénégalais bloqués dans les pays autres que leurs pays de résidence et les zones de transit sont également concernés».

A cette liste, Amadou Ba augmente «les Sénégalais non bénéficiaires de l'aide de crise ou de l'assistance social des pays d'accueil, les familles des malades ou des victimes du Covid-19 et les familles des Sénégalais de l'extérieur vivant aux Sénégal».

VERS LA MISE EN PLACE D'UN COMITE DE GESTION DU FONDS

Le ministre des Affaires étrangères et de Sénégalais de l'extérieur annonce que cette enveloppe sera gérée par un comité à mettre en place. «Il sera mis en place un Comité de gestion de l'assistance et des aides sociales.

Le comité, placé sous la présidence de l'ambassadeur, est composé du consul général ou du consul, du responsable des affaires consulaires ou social, de l'agent comptable, d'un député de la diaspora et de toute autre personne ressource membre d'une association ou pas désignée par le comité et dont la présence est utile pour la réussite de la mission», déclare le ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l'extérieur.

Par ailleurs, Amadou Ba promet une gestion transparente de l'aide. «Les principes directeurs qui fondent la distribution du fonds sont la cohérence des interventions, la transparence, l'équité et la célérité», dit-il.

En conséquence, Amadou Bâ garantit qu'«au niveau de chaque juridiction, une plateforme d'échanges d'interaction et d'enrôlement est en cours de finalisation».

Il précise aussi que «la plateforme fera office de moyens de communication entre le réseau diplomatique et les Sénégalais de l'extérieur et intègrera un formulaire d'identification et de recensement des Sénégalais susceptibles d'être assistés».

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.