Soudan: Les ministres de la santé de l'IGAD appellent à l'action pour combattre le COVID-19

Khartoum — Le Soudan a dirigé une téléconférence vidéo de l'IGAD consacrée à discuter la manière d'opérationnaliser les décisions adoptées par l'organisation, fin mars dernier, sur l'élaboration d'une stratégie de réponse régionale pour le COVID-19, la création d'un fonds d'urgence pour COVID-19 et autres épidémies; et le renforcement des systèmes de réponse au niveau national.

La réunion, présidée par la sous-secrétaire soudanaise au ministère de la Santé, le Dr Sarah Abdelazem et adressée par le secrétaire exécutif de l'IGAD, le Dr Workneh Gebeyehu, la réunion a porté sur le suivi des recommandations du sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'IGAD sur COVID-19 s'est tenue le 30 mars, et décide des actions à entreprendre de manière collective et collaborative afin de contenir la propagation du virus et d'atténuer l'impact de l'épidémie dans la région.

La réunion a regroupé chacun de Mohamed Warsama ministre de la Santé de Djibouti, le ministre de la Santé du Kenya, Mutahi Kagwe, la ministre de la Santé de Somalie, Fowsiya Nour, la ministre de la Santé du Soudan du Sud Elizabeth Yor, et la Ministre d'État de la Santé pour les soins primaires de l'Ouganda Dr.Joyce Moriku.

Dans un communiqué de presse reçu à Khartoum, l'IGAD a déclaré que sur la base du principe directeur selon lequel «aucun pays n'est sûr tant que chaque pays n'est pas sûr», les ministres ont discuté les moyens de rendre opérationnels les résultats du sommet de l'IGAD du 30 mars, notamment: l'élaboration d'une stratégie régionale de réponse de l'IGAD pour le COVID-19, la création d'un fonds d'urgence pour le COVID-19 et d'autres flambées de maladies; et le renforcement des systèmes nationaux de réponse.

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.