Tunisie: Le FMI accorde près de 750 millions de dollars (Nizar Yaïche)

Tunis — Le conseil d'administration du FMI réuni, vendredi, à Washington, a donné son accord pour le déblocage d'un montant de près de 750 millions de dollars, au profit de la Tunisie, a déclaré le ministre des finances, Nizar Yaïche, à l'Agence TAP.

Et de préciser que le montant accordé à la Tunisie, sera fixé définitivement, d'ici demain matin, selon le taux de change du panier des devises adopté par le Fonds monétaire international.

Ce financement qui constitue "une petite bouffée d'oxygène pour le pays", sera débloqué la semaine prochaine, dans le cadre de l'instrument de financement rapide du FMI (IFR), pour faire face à la pandémie du Coronavirus (Covid-19), a poursuivi le ministre.

Cet instrument vient apporter une assistance financière rapide à tous les pays membres du fonds, qui ont un besoin urgent de financement de la balance des paiements, dans cette conjoncture de lutte contre le corona.

Le ministre des Finances a indiqué que les conditions de cet emprunt sont trés avantageuses, à l'instar des autres prêts accordés à la Tunisie par le Fonds, soulignant qu'il a privilégié le recours à ce financement, plutôt que de continuer avec la 6ème revue du FMI.

Pour rappel, Yaïche, avait déclaré le 23 mars 2020, que « le FMI débloquera 400 millions de dollars au profit de la Tunisie dans les trois semaines qui viennent », ce montant a été considérablement, augmenté aujourd'hui.

Kristalina Georgieva, Directrice générale du FMI, avait déclaré, dans un discours prononcé, hier jeudi, 9 avril: « Nous répondons aux demandes de financement d'urgence que nous avons reçues jusqu'à présent de plus 90 pays membres : un record. Notre conseil d'administration vient de s'entendre pour doubler l'accès à nos mécanismes d'urgence, ce qui nous permettra de satisfaire à des demandes d'aide financière estimées à environ 100 milliards de dollars ».

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.