Soudan: Coordination militaire pour contrôler leurs frontières

Khartoum, 11 Av. (SUNA) - Le Soudan et l'Éthiopie se sont totalement mis d'accord sur la pleine coordination entre leurs armées pour contrôler et protéger leurs frontières communes contre les délits transnationaux liés à la contrebande et aux stupéfiants dans l'intérêt des peuples des deux pays.

Cela est survenu lors des entretiens militaires qui ont eu lieu vendredi soir entre les deux parties au ministère de la Défense à Khartoum lors desquels le chef d'état-major, le lieutenant-général Mohamed Osman Al-Hussein, dirigeait la partie soudanaise tandis que le chef d'état-major éthiopien, Adam Mohamed, a dirigé le côté éthiopien.

Les entretiens ont porté sur le renforcement des relations bilatérales et le resserrement de la coordination sur les dossiers sécuritaires et militaires frontaliers.

Le lieutenant-général Al-Hussein a déclaré à la presse, qu'au cours des pourparlers, les deux parties ont abordé les moyens de contrôler les frontières et de lutter contre les crimes transnationaux, soulignant que les deux parties ont conclu un accord complet et permanent pour sécuriser les frontières communes.

Le général Al-Hussein a salué les relations bilatérales étroites entre les deux pays, révélant que la visite de la délégation éthiopienne, dirigée par le chef d'état-major de l'armée, a discuté des relations bilatérales, en particulier dans leurs aspects militaires et de sécurité.

Parallèlement, le chef d'état-major éthiopien a également affirmé les relations éternelles entre le Soudan et l'Éthiopie, exprimant les efforts de son pays pour maintenir de bonnes relations avec le Soudan.

Il a ajouté qu'il a examiné, lors de sa visite, les moyens de renforcer les relations existantes entre les deux pays dans les domaines militaire et sécuritaire ainsi que les moyens de coordonner les efforts conjoints pour résoudre tous les problèmes et obstacles qui se produisent aux frontières.

Le responsable éthiopien a révélé que les deux parties avaient également obtenu des résultats positifs concernant les questions liées au dossier frontalier, déclarant que les deux parties avaient également discuté de la pandémie de Corona et des moyens de coordination conjointe pour la combattre cette maladie et en protéger les frontières.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X