Angola: COVID-19 - Des passagers bloqués à Luanda regagnent Cabinda

Luanda — Des citoyens résidant à Cabinda et détenus dans la capitale du pays en raison de l'état d'urgence, du 27 mars au 10 avril, ont commencé à regagner ce samedi, cette province du nord, dans des vols exceptionnels de la Compagnie aérienne angolaise (TAAG).

Cette opération, réservée pour ce samedi et dimanche, implique deux Boeing 737-700, et que le premier des trois vols de chaque jour a déjà quitté Luanda à 10h50 pour Cabinda, avec 107 passagers à bord, privilégiant les personnes qui étaient en quarantaine institutionnelle.

Il s'agit de voyages spéciaux, comme une exception prévue par le décret présidentiel sur la prolongation de l'état d'urgence nationale (en vigueur depuis minuit de ce samedi), afin de faciliter le retour des citoyens bloqués à Luanda depuis mars.

Ce sont des citoyens vivant à Cabinda et des passagers avec des billets qui sont restés dans la capitale du pays et même à Cabinda, en raison de l'état d'urgence déclaré le 25 mars et en vigueur depuis le 27, limitant, entre autres, la circulation des personnes et des avions.

"Nous allons effectuer trois vols par jour, emmenant des passagers de Luanda à Cabinda et vice versa, donnant le privilège à près d'un millier de citoyens d'accomplir cette nouvelle période d'isolement social avec leurs familles et dans leur terre natale", a déclaré le porte-parole de la TAAG, Carlos Vicente.

Ainsi, le deuxième voyage a lieu à 12h30 et le troisième à 15h30, et l'opération devra se poursuivre dimanche, aux mêmes heures, couvrant environ un millier de citoyens.

Le 21 mars, rappelle-t-on, la TAAG avait secouru environ 500 Angolais du Portugal, après avoir été retenus à Lisbonne et à Porto, en raison de la fermeture, par les autorités, de toutes les frontières de l'Angola, pour empêcher l'importation du Covid-19.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.