Sénégal: Le milliardaire mauritanien Mohamed Ould Bouamatou débloque 1,6 million de dollar pour le COVID-19

Le richissime homme d'affaires mauritanien Mohamed Ould Bouamatou retourne l'ascenseur au Chef de l'État Macky SALL. Il vient de débloquer 1 milliard de Franc CFA ( 1,6 million de dollars) en faveur de l'État du Sénégal, où il eut à passer sa tendre enfance, afin de le soutenir dans le cadre du fonds Force Covid-19 mis en place par le président Macky Sall.

Après les bons offices du Président Macky SALL qui ont été déterminants dans les retrouvailles entre le Chef de l'État mauritanien Mohamed Ould Cheikh Ghazouani et l'ancien exilé politique, richissime homme d'affaires Ould Bouamatou, ce dernier vient de débloquer 1 milliard de Franc CFA ( 1,6 million de dollars) en faveur de l'État du Sénégal, "sa seconde patrie" afin de le soutenir dans le cadre du fonds Force Covid-19. Très proche de l'ancien Président Ely Ould Vall, décédé, le richissime homme d'affaires Ould Bouamatou était en disgrâce auprès du régime d'Abdel Aziz jusqu'à son départ à la tête du pouvoir en 2019. Mohamed Ould Bouamatou, exilé entre le Maroc et la Belgique, a été autorisé seulement mars dernier de rentrer en Mauritanie par les nouvelles autorités.

Aussitôt de retour à Nouakchott, le milliardaire mauritanien a debloqué 1 milliard d'Ouguiyas (2,6 millions de dollars) au gouvernement mauritanien, pour l'appuyer dans les efforts de lutte contre la pandémie. Annoncée en exclusivité par Confidentiel Afrique, l'homme d'affaires avait racheté Elton via la société de sécurité SAGAM que dirige un de ses plus proches collaborateurs, le mauritano-sénégalais Abderrahmane NDIAYE. Cette société avait été préférée mieux que l'offre du géant marocain Afriquiya Oil. Comme l'avait écrit Confidentiel Afrique, le groupe pétrolier marocain Afriqiya avait proposé 22 millions d'euros (environ 15 milliards de francs CFA) sans convaincre les actionnaires d'Elton.

Plus de: Confidentiel Afrique

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.