Cameroun: Livre - "L'Exigeant! "de Sani Yalo magnifie l'oeuvre de paix et de construction du président Touadera

Les librairies du monde seront bientôt riches d'un bel opuscule. Une belle chronique. Il s'agit du livre de Sani Yalo. " L'Exigeant ! ", c'est son titre.

L'auteur ne figure point dans l'organigramme formel de l'establishment centrafricain, mais, Sani Yalo est pourtant l'homme le plus écouté du Président Centrafricain, le Prof. Faustin- Archange Touadera.

" L'Exigeant " dont la sortie officielle n'est plus qu'une histoire de semaines ou de jours, est un livre de 108 pages qui fait un bilan implicite et élogieux du magistère de Faustin- Archange Touadera à la tête de la République Centrafricaine, depuis le 30 mars 2016 qu'il a prêté serment à la tête de l'État. Pas seulement.

Écrit dans une langue impeccable et avec des phrases courtes et simples qui rappellent un style journalistique aristocratique, le livre de Sani Yalo exorcise aussi les esprits grincheux et belliqueux de son pays tombé sous le coup d'une violence meurtrière inhumaine en 2012, avec l'invasion des rebelles de la Séléka de Michel Djotodia qui renversa le Général François Bozizé lui-même tombeur de Ange- Félix Patassé, le 15 mars 2003. Dans son livre, au-delà de la dent dure qu'il a envers les groupes armés qui sèment et essaiment la terreur en République Centrafricaine, Sani Yalo plaide et prêche la paix et la réconciliation totale entre tous les fils et filles du pays. Condition sine quo none pour un développement harmonieux de la RCA.Pour le très talentueux et brillantissime auteur de " L'Exigeant " le Président Faustin-Archange Touadera est une chance, une opportunité de paix , de réconciliation et de développement de la République Centrafricaine. " C'est l'homme du dialogue, c'est l'homme de la main tendue", dixit l'auteur. Toutefois...

Aux ennemis de la paix et du développement

Des acteurs politiques sans aucune morale ou éthique, travaillent " dans l'ombre pour mettre à mal l'avenir du pays. Ils ont formé des alliances hétéroclites , contre- natures, une juxtaposition des égos démesurés, donc forcément diaboliques, pour empêcher le Président Faustin- Archange Touadera de travailler. L'objectif recherché par ces assoiffés du pouvoir ? Anéantir tous les efforts entrepris par les autorités centrafricaines pour relever le pays", dénonce Sani Yalo dans l'avant-propos de son livre. Et de poursuivre : " Ces entrepreneurs politiques sortent nuitamment à la manœuvre pour instrumentaliser les groupes armés, croyant ainsi fragiliser le régime en place.

Sur les motivations de l'auteur

Dans une sorte d'anticipation aux flèches acérées de la critique, Sani Yalo justifie la naissance de " L'Exigeant ". Il ne veut point laisser le camp d'en face gagner sur tapis vert. Pour lui, l'histoire ne doit pas être racontée par les seuls malfrats et farceurs ayant triomphé sur les cadavres de leurs compatriotes." Je ne souhaite plus de mon vivant, laisser ces chasseurs, ceux qui se pourpèchent les babines du malheur de nos compatriotes, raconter seuls, l'histoire de la chasse. Ce serait trop facile , puisqu'ils voudront toujours se donner le bord ou tirer la couverture vers eux, pour coller à cette image du chasseur racontant seul les exploits de la chasse, ici, sous le ciel centrafricain, les chasseurs ne sont d'autres que tous les hommes politiques médiocres que nous avons vus à l'oeuvre et qui ont tous échoué, mais qui pour des intérêts égoïstes, travaillent chaque jour dans l'ombre pour mettre à mal l'avenir du pays

".Dans cet opuscule de 108 pages seulement, Sani Yalo a pourtant eu le temps de faire le tour de la question, réglant quelques comptes au passage. Aussi, " L'Exigeant " accorde-t-il de belles lignes aux accusations de tentative de coup d'État en Guinée- Équatoriale le 24 décembre 2017. Une odieuse calomnie selon l'auteur qui fut alors accusé par Malabo, d'être le commanditaire de la tentative de coup d'État contre le président Obiang Nguema Mbasogo. Delirium tremouns. Des allégations que Sani Yalo balaie du revers de la main. L'auteur passe en revue tout ce qui est nécessaire à la compréhension de la RCA depuis les fâcheux événements de 2012, non sans jeter l'anathème sur un groupe rebelle qui tout compte fait, ne trouve pas grâce à ses yeux: " Une parenthèse douloureuse appelée Séleka", écrit-il dans un chapitre de son livre. "

Faustin- Archange Touadera ou l'Exode de la RCA

Même s'il a eu la subtilité de ne pas le dire, bien des indices trahissent le héros du livre de Sani Yalo : le Président Centrafricain, le Prof. Faustin- Archange Touadera dont il fut l'un des artisans pour l'accession à la magistrature suprême en 2016, au bout de la transition menée par Catherine Samba Panza. L'auteur de " "L'Exigeant" est déjà en campagne pour le chef de l'État. Il appelle à le réélire. "Faustin- Archange Touadera une chance pour la RCA ", peut-on lire dans l'opuscule. Et quoi de mieux pour trahir avec désolation, l'admiration et le respect que voue Sani Yalo au chef de l'État et l'amour qu'il a pour sa chère Centrafrique : " L'indispensable sécurité ; La justice, vitrine de notre démocratie ; Les jeunes Centrafricains, pilier de notre développement ; L'autonomisation des femmes et la santé, une priorité des autorités ; une administration efficace ; Un choix budgétaire exemplaire", sont entre autres articulations majeures du livre de cet auteur à qui le Numéro 1 centrafricain fait énormément confiance.

A lire et à relire ce livre très bien écrit et digeste.

" L'Exigeant ", Sani Yalo, 108 Pages, Edilibres

A La Une: Construction

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.