Soudan: Des experts réclament le monopole de l'État sur les exportations

Khartoum — Des économistes ont appelé l'État à monopoliser l'exportation des produits agricoles et miniers stratégiques et du bétail pour contrôler le taux de change et augmenter la valeur de la livre soudanaise, ainsi que pour augmenter la production et orienter les dépenses vers les secteurs productifs.

Dr Abubakr Tijani économiste principal au ministère saoudien de l'Économie et de la Planification a appelé à l'adoption d'un certain nombre de politiques monétaires et financières pour préserver la vraie valeur de l'argent.

Dans une déclaration à (SUNA) en réponse à la question, comment nous récupérons la valeur de la livre soudanaise ? Il a expliqué qu'en matière de politique financière. . les dépenses publiques seront orientées vers les secteurs productifs (agricole, industriel, service. ..) pour augmenter l'offre de biens et services, ce qui contribue à augmenter la valeur réel de l'argent, et d'arrêter les dépenses pour les célébrations et les festivals, indiquant que l'État peut travailler pour attirer des transferts d'expatriés (ressortissants soudanais) via le système bancaire en offrant des incitations gratifiantes et en les encourageant à établir des projets qui augmentent la production de biens et services dans l'économie, ce qui contribue à augmenter la valeur de la monnaie nationale.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X