Ethiopie: Un million de personnes en Ethiopie touchées par l'invasion acridienne, ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence (FAO)

Addis —  Environ un million de personnes en Ethiopie, touchées par l'invasion acridienne, ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence, a indiqué l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

Parmi ces personnes, 390.000 vivent dans la région de Somali, 360.000 dans la ville d'Oromia et de Dire Dawa, 100.000 à Afar, 72.000 à Amhara, 43.000 au Tigré et 13.000 dans la région des Nations, Nationalités et Peuples du Sud (SNNP), précise une étude conjointe de la FAO et le gouvernement éthiopien, publiée lundi.

Selon les résultats de cette étude, les criquets pèlerins ont endommagé environ 200.000 hectares de terres cultivées et causé une perte de céréales de plus de 356 000 tonnes indique MAP.

Le sorgho est la céréale la plus touchée avec 114 000 hectares endommagés, le maïs (41 000 hectares) et le blé (36 000 hectares). La région d'Oromia a été la plus touchée avec une perte totale de céréales de 123 000 tonnes, suivie de la région de Somali (100 000 tonnes) et la région du Tigré (84 000 tonnes), précise-t-on.

Les criquets pèlerins ont également détruit jusqu'à 1,3 million d'hectares de pâturages."Alors que nous nous efforçons de contrôler les criquets pèlerins, il est nécessaire de protéger les moyens de subsistance des populations affectées, d'autant plus maintenant que la situation est aggravée par la crise du Covid-19", a notamment souligné Mme Fatouma Seid, représentante de la FAO en Ethiopie.

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.