Afrique: COVID-19 - Les Etats-Unis suspendent leurs contributions à l'OMS

(g) Le président américain Donald Trump - (dr.) Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus

Le président américain Donald Trump, qui critique ouvertement la mauvaise gestion de la crise du coronavirus par l'Organisation mondiale de la santé(OMS), a annoncé le 14 avril à Washington qu'il suspendait la contribution de son pays à cette institution sanitaire.

Le locataire de la Maison blanche pense que l'OMS manque de clarté et fait preuve d'une « mauvaise gestion » dans la gouvernance de cette pandémie. « Aujourd'hui, j'ordonne la suspension du financement de l'Organisation mondiale de la santé pendant qu'une étude est menée pour examiner le rôle de l'OMS dans la mauvaise gestion et la dissimulation de la propagation du coronavirus », a rapporté l'Agence France presse.

Selon Donald Trump, les États-Unis contribuaient à hauteur de « 400 à 500 millions de dollars par an » à l'organisation. Il estime que son pays avait le devoir de réclamer des comptes. Avec cette contribution, les États-Unis sont les premiers bailleurs de l'OMS. « Si l'OMS avait fait son travail et envoyé des experts médicaux en Chine pour étudier objectivement la situation sur le terrain, l'épidémie aurait pu être contenue à sa source avec très peu de morts », a-t-il martelé. Washington déplore en particulier que ses propres mesures face à la crise, notamment la fermeture progressive de ses frontières, aient rencontré une « vive résistance » de la part de l'OMS, qui « a continué à saluer les dirigeants chinois pour leur disposition à partager les informations ».

Antonio Guterres recadre

Ce « n'est pas le moment de réduire le financement des opérations de l'Organisation mondiale de la santé ou de toute autre institution humanitaire combattant le virus », a affirmé le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, en réponse à la décision américaine. « Ma conviction est que l'Organisation mondiale de la santé doit être soutenue, car elle est absolument essentielle aux efforts du monde pour gagner la guerre contre le Covid-19 », a-t-il ajouté. Il a par ailleurs pousuivi qu'il serait toujours temps d'étudier par la suite « comment ont réagi tous ceux qui ont été impliqués dans la crise ».

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.