Maroc/Sénégal: Ferdinand Coly se rappelle la visite des Lions dans des souks de Rabat

Dakar — Le match Maroc-Sénégal (0-0) des éliminatoires de la CAN et de la Coupe du monde 2002 est l'un des plus grands souvenirs de Ferdinand Coly, qui se rapelle une visite dans les souks de Rabat, en compagnie de ses coéquipiers, à la recherche d'équipements pour leurs entraînements.

"Il y a beaucoup de matchs de légende. Si je devais en retenir un, c'est celui qui nous a opposés au Maroc", a rappelé l'ancien arrière droit des Lions du Sénégal.

"C'était un match compliqué, contre une grosse équipe. Mais aussi et surtout, on partait de nulle part, parce qu'on n'avait même pas d'équipements pour l'échauffement", s'est souvenu l'ancien footballeur.

Ferdinand Coly rappelle qu'il est allé, en compagnie de Salif Diao, Khalilou Fadiga, Aliou Cissé et El Hadji Diouf, acheter des T-shirts, chaussettes, etc.

"On partait de rien ou presque. Sur le terrain, on a su faire face, avec une telle détermination que le public marocain nous a applaudis à la fin de la rencontre", a ajouté Ferdinand Coly.

"C'était un match de légende, c'était la découverte aussi d'une équipe très talentueuse, qui a fini par se qualifier en finale de CAN et aux quarts de finale de la Coupe du monde 2002", a rappelé l'ancien manager général des Lions du Sénégal (2009-2012).

Coly, qui s'est reconverti dans l'agriculture, passe aujourd'hui ses journées aux champs, "jusqu'à 14 h".

Il dit s'attendre à "une véritable prise de conscience" après la pandémie de coronavirus, qui a fait des milliers de morts dans le monde.

"Cette pandémie a montré l'interdépendance qu'il y a dans le monde, qu'il est temps qu'on tire dans le même sens", a commenté l'ancien footballeur en France, en Angleterre et en Italie, estimant que les peuples doivent revenir à "plus d'humanité et de partage".

"C'est un rappel à l'ordre pour tout le monde, et je souhaite que l'après-coronavirus nous fasse comprendre que nous sommes fragiles et dépendants d'une seule chose, la nature, et de Dieu", a souligné l'ancien footballeur, qui a fait des études universitaires en France.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.