Madagascar: Entre espoirs et doutes, les artistes déchantent

Les artistes malgaches sont impatients de retrouver la scène et de prendre leurs cachets. Le monde de la musique est actuellement en plein doute mais certains veulent y croire malgré tout.

Si depuis le 21 mars les spectacles et concerts en tout genre ont été tour à tour annulés, les organisateurs et les artistes semblent déjà parier sur le retour à la vie normale dès la semaine prochaine. Pour l'instant, trois évènements sont prévus dans le calendrier pour la fin de ce mois et début mai.

On peut se demander s'il s'agit d'un coup de tête ou bien d'une sorte d'alerte pour interpeller l'Etat par rapport à la situation des « gens de la musique ». Depuis quelques jours, les appels à l'aide s'entendent de plus en plus. Le plus poignant est celui de Solo Andrianasolo, sur sa page Facebook, où il s'adresse directement au président de la République.

« C'est avec grande humilité que nous vous demandons, artistes, musiciens et interprètes malgaches, sans exception, votre indulgence, Monsieur le Président, de vouloir prendre notre cas en compte », lit-on dans sa missive. Il n'est pas le seul. Et des bruits courent que quelques salles de cabarets et de concerts nocturnes vont forcer leur chance dès la fin de cette deuxième vague de confinement partiel.

Le, sans doute, premier spectacle de cet après confinement sera celui du « concert de Pâques » de la chorale de l'église Saint Pierre d'Ambohipo, le 24 avril à 19h. Il sera suivi de « Dago Roots Tour » à l'Is'art Galerie Ampasanimalo à 20h à la même date. Et enfin, pour le début du mois de mai, Dô Rajonhson va sortir de son silence pour une prestation au Pavé Antaninarenina à 21h le 8 mai.

Jusqu'à maintenant, nul ne sait si les mesures sanitaires restrictives partielles actuelles seront maintenues après le 19 avril. On peut envisager le pire pour les artistes musicaux malgaches, dont les seuls revenus actuels sont les « royalties » venant de l'office malgache des droits d'auteurs. Des sommes parfois dérisoires, même pour certains monuments de la musique nationale.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.