Afrique: Le continent salue le moratoire sur la dette

Dirigeants africains participant à un sommet du G20 à Berlin.

Les pays du G20 ont donné leur aval à une suspension immédiate et pour une durée d'un an de la dette des pays les plus pauvres, particulièrement fragilisés par la crise provoquée par la pandémie du coronavirus.

Selon le G20, ce moratoire sur la dette devrait libérer 20 milliards de dollars de liquidités, une somme qui pourrait être utilisée pour combattre la pandémie de Covid-19 dans les pays en développement aux moyens limités et aux infrastructures de santé fragiles. Le moratoire concerne 77 pays éligibles, dont 40 en Afrique subsaharienne.

Cela va "beaucoup contribuer à protéger la vie et les moyens de subsistance de millions de personnes les plus vulnérables", ont réagi de leur côté dans un communiqué commun Kristalina Georgieva et David Malpass, respectivement directrice générale du Fonds monétaire international et président de la Banque mondiale.

Dans la plupart des pays en Afrique, on se réjouit de cette annonce des pays du G20. Richard Randriamandrato est le ministre malgache de l'Economie et des Finances. Pour lui, "c'est une nouvelle qui encourage au plus haut point et qui va apporter l'aide nécessaire dans le contexte actuel".

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.