Cote d'Ivoire: Education nationale 10 300 enseignants contractuels sans salaire depuis 3 mois

Les 10300 enseignants contractuels récemment recrutés par le Gouvernement sont sans salaire depuis 3 mois. Et aucun interlocuteur ne semble se préoccuper de leur sort.

Ces derniers ont signé des contrats où il est prévu 150 000 fcfa pour les enseignants du lycée, 125 000 fcfa pour ceux des collèges et 100 000 fcfa pour les enseignants du primaire. Le contrat signé leur fait interdiction de grève et de toute autre activité.

Depuis novembre 2019, ces enseignants déployés sur toute l'étendue du territoire national, respectent leurs engagements. Mais ils n'ont reçu que deux mois de salaire alors que le contrat parle de salaire mensuel.

Il y a un silence autour de la question alors que de janvier à mars, il y a 3 mois d'arriérée de salaire, donc 3 mois d'arriérés de loyer pour ces enseignants désormais affamés en ces temps de Coronavirus, ou chacun est presque livré à lui-même.

Doit-on accuser le Coronavirus pour traiter ainsi des enseignants alors que bien avant, leur salaire est budgétisé par l'Etat ? Ces enseignants contractuels qui ne sont pas responsables de l'arrêt des cours, ne vont-ils pas crier à une violation des droits humains ?

A La Une: Education

Plus de: Le Nouveau Réveil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.