Afrique: COVID-19 – Les Etats invités à envisager des mesures de compensation pour les compagnies aériennes

An Ethiopian Airlines plane at Bole International Airport in Addis Ababa in 2014.
17 Avril 2020

L'Association des compagnies aériennes africaine (Afraa) invite les gouvernements africains à envisager des mesures de compensation pour les pertes inévitables, l’allègement des coûts exogènes d’exploitation et la subvention des compagnies aériennes dans le but de garantir la survie de l’industrie.

L’appel est contenu dans un communiqué qui fait état de l’impact du Coronavirus sur l’Industrie aéronautique et Appel pour les Mesures de soutien en faveur des Compagnies aériennes Africaines.

Dans le document, M. Abderahmane Berthé, Secrétaire général de l'AFRAA a déclaré que « la demande de transport aérien a été négativement affectée par la pandémie du COVID-19, qui a entraîné des pertes pour les compagnies aériennes en raison de changements d'horaires importants, de restrictions et d'annulations de voyage ».

Selon lui, l'AFRAA recommande vivement aux compagnies aériennes africaines d'exhorter leurs parties prenantes à élaborer une stratégie de réponse proactive globale qui traite de l'impact négatif du COVID-19 sur leurs activités afin de s'assurer que les compagnies aériennes se redressent efficacement pour soutenir les secteurs économiques clés.

Il a assuré que l’AFRAA se retrouve en première ligne avec ses membres et l’ensemble du secteur de l’aéronautique, pour promouvoir les efforts collaboratifs visant à conjurer et contenir la pandémie.

Avant d’ajouter que l’organisation continue de suivre étroitement l’évolution de la pandémie et publie régulièrement des bulletins pour informer les parties prenantes de la situation qui prévaut.

A l’en croire, ces bulletins hebdomadaires sont destinés aux compagnies aériennes membres dans le but, non seulement de les aider à juguler l’impact du COVID-19, et également partager certaines recommandations et meilleures pratiques.

Des pertes de 63 milliards à 113 milliards $EU attendues dans l’industrie aéronautique en 2020

Pour mieux attirer l’attention sur la situation d’exception, l’AFRAA a brandi les projections de l’IATA (Association du Transport Aérien International) qui estime que le volet exploitation des passagers de l’ensemble du secteur mondial du transport aérien, est censé perdre des revenus de l’ordre de 63 milliards à 113 milliards $EU en 2020 bien qu’on ne dispose pas de données fiables pour évaluer l’impact sur les opérations de fret aérien.

Selon eux, les prévisions de croissance mondiale du PIB en termes réels, indiquent cette année, un déclin en deçà du seuil de 2,5% selon la revue Economist Intelligence Unit. Dans la probabilité où le virus resterait incontrôlé, l’impact économique serait plus profond et plus persistant.

Plus de: allAfrica

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.