Congo-Kinshasa: Bukavu - D'importants dégâts humains et matériels consécutifs à une inondation

Au moins une vingtaine de personnes ont perdu la vie, plus de trois mille cinq cents maisons endommagées et plus de sept cent mille personnes sinistrées, selon le dernier bilan provisoire dressé à la suite de la pluie diluvienne qui s'est abattue sur Bukavu le vendredi 17 avril.

La ville de Bukavu, chef-lieu de la province du sud-Kivu, vit actuellement des scènes apocalyptiques consécutives à la pluie diluvienne qui s'y est abattue le vendredi 17 avril dernier. Une pluie torrentielle qui a vu la rivière Mulongwe quitter son lit, charriant ses eaux provenant des montagnes vers le centre de la ville.

Les conséquences ont été désastreuses. L'inondation occasionnée par cette pluie a causé des pertes en vie humaine - il est fait état de vingt-trois personnes retrouvées mortes et de cinquante blessés -, sans oublier de nombreux dégâts matériels.

Cette catastrophe naturelle, à en croire des sources locales, aurait touché plus de soixante-dix-sept mille ménages entraînant de nombreux sans-abris. Entre-temps, des volontaires s'activent encore pour sauver des enfants encore bloqués dans des maisons inondées.

Comme si cela ne suffisait pas, il est reporté que le trafic entre les villes d'Uvura et de Bukavu est désormais interrompu. En effet, les deux ponts jetés sur la route nationale n°5 reliant ces deux grandes villes de la province ont été sérieusement endommagés, perturbant ainsi le trafic.

« Deux ponts se sont effondrés dans le territoire d'Uvira, notamment le pont de Runingu et celui de Sange. Celui de Runingu s'est effondré totalement rendant le passage quasi impossible. Pour celui de Sange, seulement les motos peuvent néanmoins traverser.

Donc, il est impossible pour les véhicules quittant Bukavu de joindre Uvira et vice versa », a expliqué le maire adjoint de la ville d'Uvira. Une action urgente du gouvernement est en train de s'organiser pour venir en aide aux sinistrés.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.