Sénégal: Interdiction des sachets d'eau au Sénégal: « Une étape positive vers la rupture avec les plastiques à usage unique »

communiqué de presse

20 avril 2020, Dakar Greenpeace Afrique salue la mise en œuvre de l'interdiction du Sénégal sur les sachets d'eau, comme un pas dans la bonne direction pour lutter contre la crise de la pollution par les plastiques.

« Il est encourageant de constater que, malgré la pandémie actuelle de Covid-19, des progrès dans le cadre de la réduction des plastiques à usage unique sont observés au Sénégal, même s’il faut reconnaître que des limitations notoires en termes de mise en œuvre intégrale de l'interdiction sont notées suite  à la déclaration du samedi 18 Avril faite par le ministre de l'Environnement et du développement durable. L'interdiction des plastiques à usage unique nous incite à repenser nos villes, nos communautés et nos océans sans plastique. C'est la raison pour laquelle, le gouvernement devrait travailler avec les fabricants et les détaillants de l'industrie du plastique pour créer des alternatives durables et progressivement éliminer les plastiques à usage unique », a déclaré Awa Traoré, chargée de campagne pour les océans chez Greenpeace Afrique.

Greenpeace Afrique, qui mène une campagne au Sénégal contre les plastiques à usage unique, rappelle toutefois la nécessité d’étendre le champ d'application de la loi de 2015 contre les sachets plastiques de faible micronnage vers une interdiction complète de tous les plastiques à usage unique.

Toutefois, il est rassurant de noter qu'à la suite de la décision de février du ministre sénégalais de l'Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, d'interdire les sachets d’eau et gobelets en plastique, une interdiction qui sera appliquée partiellement à partir du 20 Avril, 15 ministres de la protection de l'environnement de la CEDEAO (Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest) ont également convenu d'interdire l'importation, la production et la commercialisation d'emballages en plastique dans la région d'ici 2025.

Plus de: Greenpeace

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.