Soudan: Arman - Les négociations indiquent la détermination des parties à parvenir à un accord

- Le chef de la délégation du Mouvement populaire aux négociations de Juba au sein du Front révolutionnaire, Yasser Arman a qualifié de « bon » la session tenue dimanche avec la délégation gouvernementale à Khartoum et à Juba via vidéo-conférence.

Arman a déclaré que les négociations avaient commencé malgré le fait qu'aujourd'hui dimanche est un jour férié officiel à Juba, ce qui indique la détermination, le désir et l'engagement des parties de parvenir à un accord satisfaisant pour tous.

" La situation au Soudan est intolérable car le pays traverse des circonstances difficiles et la situation devient fragile et ne peut tolérer les conflits, c'est pourquoi nous devons donc parvenir à un accord, a insisté Arman."

Il a ajouté à la presse après la session de négociation que des questions importantes ont été discutées représentées dans le pourcentage qui donne la richesse aux deux régions, a savoir le Sud-Kordofan et le Nil bleu, est qui devrait être distribué à tous les États du Soudan.

Il a souligné que la négociation concernait sur la question des frontières entre les États du Sud-Kordofan (monts Nuba) et de l'Ouest-Kordofan et qu'ils parviendront à une solution qui satisfait tous les groupes dans les deux États.

Arman a indiqué que la session a également discute de la question de l'autonomie et si ce sera une autonomie fédérale soulignant qu'ils ont une proposition qui sert les intérêts des citoyens des deux régions et l'intérêt du Soudan dans son ensemble.

« Les négociations ont abordé la question des dispositions de sécurité promettant et pouvons atteindre des dispositions de sécurité basant sur la création d'une armée soudanaise non politisée professionnelle et qui reflète la diversité au pays, soulignant que l'Armée populaire du nord et d'autres mouvements seront existés pour un délai déterminé.

Arman a souligné que l'accord entre le gouvernement et le front révolutionnaire ouvrira la voie à un mouvement stratégique qui contribuera à résoudre tous les problèmes du Soudan et encouragera les parties qui n'ont pas négocié après la signature du Front révolutionnaire de rejoindre les négociations.

Il a exprimé son espoir que l'accord de cessation des hostilités inclurait toutes les zones de guerre, en particulier les deux régions, soulignant la nécessité d'existence une tierce partie pour observer l'accord afin d'épargner les habitants des deux régions, le Darfour et toutes les régions du Soudan des guerre et parvenir à la paix.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X