Afrique de l'Ouest: Sani Yaya a pris la présidence du Conseil des ministres de l'UMOA

21 Avril 2020

A l'issue de la session ordinaire du Conseil des ministres de l'UMOA du 30 mars 2020, Sani Yaya, ministre de l'Economie et des Finances du Togo, a été nommé Président dudit Conseil pour un mandat de deux ans.

Il succède ainsi à Romuald Wadagni, Ministre de l'Economie et des Finances du Bénin.

A titre de rappel, le Conseil des ministres de l'Union monétaire ouest-africaine (UMOA) assure la direction de l'Union monétaire, conformément à l'article 10 du Traité de l'UMOA.

Chacun des Etats membres est représenté au Conseil par deux ministres et n'y dispose que d'une voix exprimée par son ministre chargé des Finances.

Le Conseil choisit en son sein, à l'unanimité, l'un des ministres chargés des Finances de l'UMOA pour présider ses travaux pour un mandat de deux ans. Cette élection, faite ès qualité, appelle ainsi les ministres chargés des Finances de l'UMOA à présider à tour de rôle le Conseil.

Le président du Conseil des ministres convoque et préside les réunions du Conseil. Il veille à la préparation des rapports et des propositions de décisions qui lui sont soumis et à la suite qui leur est donnée.

Sani Yaya prend la Présidence du Conseil des ministres de l'UMOA dans un environnement difficile, marqué par les conséquences désastreuses de la pandémie du covid-19, le processus de la monnaie unique et la réforme de la coopération monétaire entre l'UMOA et la France.

Un mandat très chargé donc. Pas étonnant que la première réunion qu'il a présidé ce lundi 20 avril 2020 soit un Conseil extraordinaire consacré à la situation de crise du covid-19 dans l'Union.

L'UMOA comprend : le Bénin, le Burkina, la Côte-d'Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.