Seychelles: COVID-19 - 984 tests effectués; 4 personnes restent sous surveillance

Près de 1 000 tests COVID-19 ont jusqu'à présents étés effectués aux Seychelles par l'autorité sanitaire, ont annoncé mardi des responsables.

En date de mardi, seuls quatre patients sont toujours infectés par le virus et restent au centre de traitement d'isolement de l'Hôpital familial de Persévérance. Un cinquième a été testé négatif mais est toujours au centre.

Lors de la dernière conférence de presse du ministère de la Santé, le commissaire à la santé publique a déclaré que «les six patients qui se sont complètement rétablis sont prêts à sortir de la quarantaine».

Jude Gedeon a ajouté «nous avons fait beaucoup de tests», dont 294 tests PCR et 690 tests rapides, pour un total de 984 tests. «C'est beaucoup de tests pour un petit pays comme les Seychelles proportionnellement par rapport à d'autres pays. " PCR signifie polymérase chain reaction, qui est une technique d'analyse en laboratoire.

Dr. Gedeon a déclaré que même s'il n'y avait eu aucune nouvelle confirmation depuis la détection du dernier cas le 6 avril, la Public Health Authority a prolongé de 14 jours supplémentaires la surveillance et le suivi actifs jusqu'au 4 mai.

Il s'agit d'une mesure de précaution car les personnes peuvent être infectées, ne présenter aucun symptôme et infecter d'autres personnes. Les mesures sont toujours maintenues, car la frontière du pays est toujours ouverte aux cargos et aux avions.

Danny Louange, directeur général de la Health Care Agency, a déclaré qu'à ce jour, il y a 12 personnes en quarantaine à l'hôtel Berjaya Beauvallon Bay, neuf à la base de la Garde côtière et quatre des 11 patients qui ont été testés positifs pour COVID-19 sont toujours en traitement au centre d'isolement.

L'autorité sanitaire continue dans leurs démarches pour que des infirmières kenyanes viennent aux Seychelles - 115 îles dans l'ouest de l'océan Indien.

Dr. Louange a expliqué que le pays poursuit ses préparatifs et ses plans pour le pire des cas. «Avoir ces infirmières est un critère sur lequel nous avons pris une décision afin de nous assurer d'avoir suffisamment de personnes pour donner un traitement en cas de recrudescence ou de regroupement de cas, car nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas être préparés.»

On ne sait pas quand les infirmières arriveront dans le pays, car le ministère des Affaires étrangères est toujours en train de négocier.

Dans l'intervalle, l'autorité sanitaire demande au grand public de prendre une protection supplémentaire et d'éradiquer les moustiques de leur entourage car il y a eu une augmentation du nombre de cas de dengue. Jusqu'à fin janvier, 60 cas ont été confirmés.

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.