Ile Maurice: COVID-19 - Landscope Mauritius se prépare à une reprise le 4 mai

Dans un mail adressé aux employés de Landscope Mauritius, la Chief Executive Officer, Naila Hanoomanjee, les informe que la direction prépare un «back to work scheme» avec un nombre d'employés restreint dans les bureaux pour le 4 mai.

Dans la correspondance, Naila Hanoomanjee demande aux employés de prendre la moitié de leurs «local leaves» entre le 4 mai et le 30 juin. «We would urge all staff to consider this proposal for your own safety». Cependant, cette demande ne s'applique pas à certains employés clés, dont la présence est indispensable. Dans la foulée, elle avance que Landscope Mauritius a investi dans des tunnels de décontamination et que des masques et gants seront fournis aux employés.

Par ailleurs, Landscope Mauritius étant une compagnie para-étatique, elle n'a pas droit aux wage schemes proposés par le gouvernement. Cependant, Naila Hanoomanjee prévoit une réduction drastique des revenus car plusieurs locataires se verront dans l'incapacité de régler leurs loyers.

Pour réduire les coûts de fonctionnement, les dépenses non-vitales ont été repoussées, les heures supplémentaires réduites, les recrutements suspendus et un rabais sera négocié avec les prestataires de service comme la sécurité et la maintenance. La CEO précise aussi que pour l'heure, la réduction des salaires n'est pas à l'ordre du jour, mais les diverses allocations seront revues. Par exemple, ceux qui ont travaillé de la maison et qui continueront à le faire ne toucheront pas de «travel and car allowances».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.