Afrique de l'Ouest: Les dirigeants de l'Uémoa se mobilisent contre le COVID 19

Les chefs d'Etat de l'Union économique et monétaire ouest-africaine se réunissent ce lundi 27 avril par visioconférence. Objectif recherché, créer des synergies d'action pour lutter contre le Covid 19.

Avec plus de 6.000 cas confirmés de contaminations au Covid-19 et plus de cent morts, les Etats membres de la sous-région ont décidé de se mobiliser contre la pandémie. C'est pourquoi, ils avaient désigné la semaine dernière leur homologue du Nigeria Muhammadu Buhari pour coordonner la lutte contre le coronavirus. Pourtant, dans son propre pays, le Nigeria, la situation est loin d'être maîtrisée.

C'est le 27 février que le premier cas de contamination au coronavirus est confirmé au Nigeria. Un cas signalé à Lagos, mégalopole de 20 millions d'habitants.

Depuis, le nombre de personnes contaminées a augmenté et dépasse les 900. Comme dans les autres pays, les autorités ont multiplié les mesures pour freiner la propagation du virus, des mesures allant de la fermeture des frontières au confinement des principales villes du pays.

Cela n'a toutefois pas empêché la maladie de continuer à faire des victimes. Illustration la plus marquante : le décès d'un des plus proches collaborateurs du président Muhammadu Buhari, son directeur de cabinet Abba Kyari, des suites d'une contamination au Covid-19.

Difficultés

S'il a déjà été confronté à plusieurs types d'épidémies comme Ebola, le manque d'infrastructures sanitaires, la vétusté des équipements ou encore le départ massif des médecins nigérians vers l'étranger sont autant de facteurs qui ne jouent pas en faveur du Nigeria pour une lutte efficace contre le coronavirus.

Pour faire face, le pays a reçu l'aide de la Chine qui a envoyé des équipes et du matériel médical. Une aide qui a suscité des critiques, notamment de la part de certains membres du corps médical qui dénoncent le manque d'équipements adéquats pour le personnel soignant, alors que les autorités invitent des médecins de l'étranger.

Quoi qu'il en soit, sur le front de la lutte, le secteur privé s'est mobilisé aux côtés du gouvernement. Sous l'impulsion d'Aliko Dangote, première fortune africaine, et en partenariat avec la banque centrale du Nigeria, a été mise en place la Coalition contre le coronavirus (Coalition against coronavirus - CACOVID).

Quelques 66 millions de dollars ont déjà été mobilisés pour soutenir le secteur de la santé.

Plus de: DW

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.