Angola: Le PGR libère des détenus pour éviter le COVID-19 en prison

Luanda — 2.877 détenus en garde à vue ont été remis en liberté par le Bureau du Procureur général (PGR) ces dernières semaines, dans le cadre de l'examen des procédures d'instruction préparatoire visant à prévenir la propagation du covid-19 dans les établissements pénitentiaires du pays.

Dans un message à l'occasion du 41e anniversaire de l'institutionnalisation du PGR, qui est célébré lundi, le procureur général de la République, Hélder Pitta Gróz, souligne le travail des magistrats du ministère public qui se sont efforcés de réexaminer les processus en préparation de ces détenus.

À cet égard, Hélder Pitta Gróz encourage les procureurs et les fonctionnaires du PGR, qui ont effectué des services minimaux à l'établissement, en cette période d'état d'urgence, à poursuivre leur tâche.

Après avoir admis que la légalité démocratique devait être défendue en toutes circonstances, le procureur général a reconnu la contribution des magistrats actifs, retraités et décédés à l'essor de l'institution.

Le procureur général de la République a aussi appelé au sacrifice pour le bien commun, "d'où la nécessité d'assumer pleinement nos fonctions, avec abnégation et conscience du risque".

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.