Guinée: La Guinée a franchi la barre des 1.000 cas confirmés de coronavirus

Conakry, Guinée — La Guinée a franchi, dimanche, la barre des 1.000 cas confirmés de coronavirus, avec 1.094 cas positifs, dont 225 guéris et 07 décès, a-t-on appris auprès de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) chargée de coordonner la lutte contre le virus depuis l'apparition du premier cas, le 12 mars dernier.

Plus de 800 malades sont encore hospitalisés sur les sites retenus, dont le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Donka, le plus grand avec 700 places, mais qui n'offre plus de possibilité d'accueil.

Face à la pénurie des prises en charge des personnes testées positives, des voix s'élèvent de plus en plus au sein de la classe politique et de la société civile, appelant le gouvernement à plus de transparence et à des solutions urgentes en faveur des malades non encore soumis aux traitements.

Ainsi, le gouvernement a précipité la fin des travaux d'une clinique de la banlieue de la capitale, avec une capacité d'accueil de 200 places qui sera fonctionnelle dans les prochains jours.

Le port du masque ou de la bavette est devenu obligatoire depuis environ dix jours et est scrupuleusement respecté par les populations, sous peine d'une amende de 30.000 francs guinéens (2.000 francs CFA).

A La Une: Coronavirus

Plus de: Infos Plus Gabon

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.