Ghana: Le Ghana prolonge l'interdiction des rassemblements publics pour deux semaines

Accra, Ghana — Le président du Ghana, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, a prolongé la mesure d'interdiction des rassemblements pour deux semaines supplémentaires à partir de ce lundi à 01h00 du matin, dans le but de contenir la propagation du nouveau coronavirus, tout en avertissant que la lutte contre la pandémie sera longue.

Le chef d'Etat ghanéen, à l'occasion de sa huitième allocution radiodiffusée depuis que le premier cas a été signalé dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, a déclaré que le Ghana comptait maintenant 1550 cas détectés après 100.622 tests réalisés.Aujourd'hui, 155 personnes sont guéries, tandis que 11 sont décédées."Nous sommes toujours en territoire inconnu et, à l'évidence, nous avons encore du chemin à parcourir pour nous débarrasser de ce virus. La vérité est qu'il s'agira d'une longue guerre, comprenant plusieurs batailles", a averti le président.

La décision du Président Akufo-Addo de lever le confinement partiel dans trois villes et deux townships a suscité des réactions mitigées et beaucoup de gens la jugent mauvaise, car la maladie continue de se propager.Selon le président, le gouvernement a permis d'augmenter de manière significative la production et la fourniture domestiques d'équipements de protection pour les agents de santé.Il a ensuite remercié les Etats-Unis pour leur don en matériel médical.

Akufo-Addo a insisté sur le respect de la distanciation sociale, le port de masque obligatoire dans les lieux publics et les bureaux, mais aussi sur d'autres mesures, en soulignant que "c'est le moment de faire des sacrifices pour ne pas avoir à payer un plus lourd tribut dans le futur".

Il a jugé "préoccupantes" les informations faisant état de l'entrée illégale dans le pays de ressortissants ouest-africains, aidés par certains citoyens ghanéens, malgré la fermeture des frontières et le fait que plusieurs Ouest-Africains, qui ont été arrêtés, ont plus tard été testés positifs au virus."Ce sont des actes antipatriotiques, et ils doivent cesser...Les personnes qui entrent illégalement dans le pays seront strictement sanctionnées, de même que les Ghanéens qui facilitent leur entrée", a averti le président.

Il a annoncé que le gouvernement lancera cette année les travaux de construction de 88 hôpitaux dans les districts qui en sont dépourvus.Le Président Akufo-Addo a observé que l'épidémie de Méningite Cérébro-Spinale (MCS) dans le Nord du pays, qui a fait plus de 40 morts, a souligné la nécessité d'avoir un accès facile aux centres de contrôle des maladies infectieuses.Il a invité la communauté musulmane à rester à la maison pour prier durant le mois de Ramadan.

Plus de: Infos Plus Gabon

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.