Cote d'Ivoire: Bouaké - Un sapeur-pompier bat sa femme et la jette dans la rue avec deux enfants

La violence conjugale prend de plus de l'ampleur en Côte d'Ivoire et même en cette période de couvre-feu, instauré en mars dernier, en vue de freiner la propagation de la pandémie à coronavirus (Covid-19).

En effet, selon la Direction générale de la police nationale (Dgpn) qui donne l'information, le sergent-chef, au Groupement des sapeurs-pompiers militaires (Gspm) de Bouaké, C Dotana, âgé de 40 ans, a battu, le lundi 27 avril 2020, aux environs de 22 heures, sa concubine, T. Chantal, 33 ans, Ivoirienne, ménagère, mère de 6 enfants, avant de la jeter dans la rue.

« L'équipage du Commissariat de police du 3ème arrondissement de Bouaké, en patrouille dans la zone de Dar Es Salam, a trouvé sur la voie la dame en détresse, avec deux enfants sous les bras, sollicitant leur assistance », précise la police.

« Portant des enflures sur ses lèvres et sur son visage, l'équipage l'a conduite au Chu de Bouaké où elle a été reçue par le corps médical pour des soins que nécessite son état de santé », a poursuivi les forces de sécurité.

Ainsi, après les soins, les policiers l'ont raccompagnée à son domicile où elle a été priée de se rendre au petit matin au Commissariat de police pour déposer sa plainte.

Par ailleurs, la police précise que le sergent-chef, C. Dotana, est bien le père des six enfants

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.