La CEA, éplorée par la mort de l'ancien économiste en chef, Owodunni Teriba

28 Avril 2020

Addis-Abeba, Éthiopie — La Commission économique pour l'Afrique (CEA) est en deuil suite au décès de l'un de ses économistes en chef les plus éminents, M. Owodunni Teriba, décédé à Chicago, en Illinois, aux États-Unis d'Amérique, vendredi dernier.

L'homme, âgé de 82 ans était un éminent professeur d'économie et un érudit accompli qui a travaillé à la CEA à divers titres pendant 18 ans jusqu'à sa retraite en février 1998, notamment en tant qu'économiste en chef de la Commission et directeur de la Division de la recherche et des politiques socio-économiques (SERPD), à l'époque, sous la direction de feu M. Adebayo Adedeji.

Il a dirigé l'élaboration et la mise en œuvre de plusieurs initiatives visant à accélérer le développement de l'Afrique, notamment le Cadre alternatif africain aux programmes d'ajustement structurel pour la relance et la transformation socioéconomiques (AAF-SAP).

La Secrétaire exécutive, Vera Songwe déclare : « Je souhaite transmettre mes condoléances à la famille Teriba à la suite du décès de M. Teriba. Le travail qu'il a accompli pour le continent africain pendant son passage à la CEA ne sera jamais oublié. Que sa chère âme repose dans la paix éternelle ».

M. Teriba est arrivé à la CEA pour la première fois en 1980/81 alors qu'il était en congé sabbatique de l'Université d'Ibadan, au Nigéria, puis en 1985 en tant que conseiller régional principal auprès des États membres de la Commission pour les études économiques, la recherche et la planification. Il a gravi les échelons jusqu'à devenir économiste en chef de la CEA sous la direction de M. Adedeji.

Il a énormément contribué au Plan d'action de Lagos (LPA) et à l'Acte final de Lagos (FAL) adoptés par les chefs d'État et de gouvernement africains en 1980 ; au Programme prioritaire de l'Afrique pour la relance économique (APPER) qui a constitué la base du Programme d'action des Nations Unies pour la relance économique et le développement de l'Afrique (UN-PAAERD) qui a été adopté par l'Assemblée générale des Nations Unies en 1986 ; au Nouveau programme des Nations Unies pour le développement de l'Afrique, 1991 (UN-NADAF), et à l'AAF-SAP qui a été adopté à divers niveaux en 1989, en commençant par la Conférence des ministres africains des finances et de la planification économique de la CEA, le Sommet des chefs d'État africains et de gouvernement et à l'Assemblée générale des Nations Unies.

Ses collègues de la CEA l'ont qualifié de quelqu'un d'humble possédant une connaissance approfondie et exceptionnelle de l'économie du développement, qui a apporté une contribution exceptionnelle aux niveaux national, régional et international à la politique économique.

M. Teriba était titulaire d'un doctorat et d'une maîtrise en économie de l'Université de Manchester en Angleterre. Il a obtenu son premier diplôme, une licence d'économie avec les honneurs, à l'Université d'Ibadan, au Nigéria.

Il laisse dans le deuil son épouse Yetunde, ancienne Chef de la Division de la coordination et de la sensibilisation aux questions de genre à la Direction des femmes, du genre et du développement, de la Commission de l'Union africaine, cinq enfants et sept petits-enfants.

Il a été enterré aujourd'hui à Chicago, en Illinois, aux États Unis.

Publié par :

La Section des communications

Commission économique pour l'Afrique

BP 3001

Addis-Abeba (Éthiopie)

Tél. +251 11 551 5826

Adresse électronique : eca-info@un.org

Tagged:

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.