Congo-Kinshasa: COVID-19 - Le marché Kalembelembe fermé et soumis aux travaux d'assainissement

D'après les autorités communales, c'est pour la toute première fois que ce centre de négoce qu'est le marché Kalembelembe de Kinshasa Lingwala subit une cure de jouvence depuis sa création en 1957 par les colons belges.

A l'instar du marché central de Kinshasa, le marché municipal de Kalembelembe a été fermé au trafic depuis quelques jours sur décision du bourgmestre a.i de Lingwala, Daniel Wangu.

L'autorité municipale de Lingwala a profité de la période de confinement pour lancer des travaux d'assainissement et rénovation de ce centre de négoce qui accusait un état de dégradation fort avancé avec risque accru à la contamination au COVID-19.Les étales étaient vieux et sales tandis que les canalisations des eaux étaient complètement bouchées. Ce qui provoquait des inondations monstres à chaque tombée des pluies. Qui obligeaient les marchands et vendeurs à fuir hors du marché.

En effet, quand il pleuvait, les quantités d'eau que drainait l'avenue Kalembelembe se déversaient sur le marché. Et comme les caniveaux de ce centre de négoce et ceux longeant l'avenue Kalembelembe étaient bouchés, les eaux de pluie qui n'avaient pas de passage, inondaient totalement le marché qui paralysaient les activités commerciales et obligeaient certains vendeurs et commerçants à déserter ledit marché.

De leur côté, les clients aussi n'affluaient plus préférant faire leurs opérations d'achat ailleurs.Cette situation avait pour conséquence, la baisse des recettes journalières qui ne pouvaient rendre service ni à la commune de Lingwala ni même à l'administration dudit marché.

Travaux de génie civil après le débouchage des égouts

La grande quantité de boue et de débris emmagasinés dans les égouts pendant plusieurs années n'a pas permis aux éboueurs de les dégager en moins de temps. Ce qui justifie la poursuite de ces travaux d'assainissement jusqu'à ce jour qui, pourtant, ont débuté depuis le lundi 20 avril dernier.

Mais selon des témoignages des tenanciers de quelques boutiques et des habitants des environs, les pluies ne font plus peur. Car elles n'inondent plus la place du marché. Les eaux drainées par les pluies de ces derniers jours trouvent maintenant le passage grâce aux travaux de débouchage exécutés par la brigade « KIN-BOPETO/Lingwala » sous la direction éclairée du Bourgmestre lui-même, Daniel Wangu qui supervise personnellement le chantier.

Pour ce dernier, il y a déjà des signaux positifs et forts quant à la canalisation des eaux. Mais pour bien encadrer le passage des eaux, la brigade d'assainissement a, sur ordre du Bourgmestre de Lingwala, entrepris des travaux de génie civil, par l'élévation des murs du caniveau longeant l'avenue Kalembelembe et la construction des chambres souterraines à l'entrée du marché pour sécuriser la canalisation.

Et ces travaux se font sur fonds propres de la commune alors que cette municipalité n'a vraiment pas de moyens par rapport à d'autres communes de la capitale. Voilà pourquoi le Bourgmestre Wangu sollicite l'appui de l'Hôtel de Ville et des personnes de bonne volonté pour soutenir ledit chantier.

Car après les travaux de canalisation qui ont déjà englouti une bonne somme d'argent, l'autorité municipale de Lingwala envisage le nettoyage proprement dit dudit marché par l'évacuation des hangars en tôles et en bois fabriqués par certains vendeurs qui en ont même fait leurs maisons d'habitation. Ils seront tout simplement déguerpis et les compartiments en béton qui forment l'ossature architecturale du marché, innovés.

Tandis que les vielles tables et étales seront tout simplement démolis et remplacés par d'autres. Les tenanciers des boutiques, salons de coiffure, épiceries insolvables se verront chassés au profit d'autres commerçants solvables.Selon des sources non officielles, il semble même qu'après cette cure de jouvence, ce marché municipal va accueillir une partie des commerçants et vendeurs du marché central pour désengorger ce dernier.

La fondation « Bana St Jean » prête à accompagner l'autorité municipaleLe travail d'assainissement mené de mains de maître par le Bourgmestre de Lingwala, Daniel Wangu n'a pas laissé indifférente la « Fondation Bana St Jean » qui est allée visiter dernièrement l'autorité municipale.

Cette délégation conduite par son Président Thaddée KambaleMugalyo a exprimé de vive voix au Bourgmestre, son intention de participer au développement de la commune de Lingwala. Le souci de cette fondation, c'est de voir sa commune, recouvrer ses lettres de noblesse d'antan. Elle a dans sa gibecière plusieurs projets en faveur du développement de Lingwala. Elle voulait par sa rencontre avec le Bourgmestre, solliciter l'accompagnement des autorités municipales.Initiative louée par l'autorité communale qui leur a rassuré qu'il était de ceux qui croient au développement par la base.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.