Seychelles: Les autorités sanitaires des Seychelles défendent le traitement COVID après les critiques de patients néerlandais

Les autorités sanitaires des Seychelles ont réfuté les allégations faites par un couple néerlandais au sujet de mauvaises conditions d'hygiène et de la mauvaise utilisation de médicaments dans le traitement après un test positif pour COVID-19.

Dans un article publié mercredi dans le journal néerlandais De Telegraaf, un couple néerlandais d'une cinquantaine d'années, Robert et Thea van der Laarse, a critiqué les autorités sanitaires pour le traitement et les soins qui leur ont été prodigués.

Thea van der Laarse aurait déclaré: "C'est l'enfer ici. Mon mari a à peine survécu." Elle a également soulevé des questions concernant les mauvaises conditions d'hygiène, «la mauvaise utilisation des médicaments» pendant le traitement et les «tests douteux».

Le directeur général de l'Agence des soins de santé, Danny Louange, a déclaré que Robert van der Laarse, qui était dans un état critique lors de son admission, a été placé dans l'unité de soins intensifs pour un traitement spécialisé. Il est toujours soigné à l'hôpital familial de Persévérance.

"Nous lui avons sauvé la vie et il est maintenant stable bien qu'il soit toujours positif. Cependant, sa femme est guérie et a été libérée et est libre de quitter notre établissement. Mais elle a choisi de rester dans notre centre de quarantaine à l'hotel Berjaya Beau Vallon Bay ", at-il ajouté.

Le couple a voyagé des Pays-Bas vers les Seychelles à bord d'un vol Emirates via Dubaï le 10 mars et a été testé positif pour le virus le 15 mars et le 17 mars, respectivement.

Dr. Louange a déclaré à la SNA que les Seychelles effectuaient des tests sur la base des directives de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Center for Disease Control des États-Unis (CDC).

"Nos traitements sont accrédités par l'OMS et par rapport à certains autres pays, nous effectuons deux tests au lieu d'un pour nous assurer d'obtenir le bon diagnostic. Ils sont effectués conformément aux directives strictes de l'OMS et des CDC et les 11 patients ont tous subi les mêmes tests", a-t-il dit..

Le Dr. Louange a déclaré à la SNA que les Seychelles effectuaient des tests sur la base des directives de l'Organisation mondiale de la santé et du Center for Disease Control des États-Unis. (Rassin, Vannier, Seychelles News Agency) Photo License: All Rights reserved

Thea van der Laarse aurait déclaré: "Robert a très peur, j'ai également subi un traumatisme. Le gouvernement et l'industrie du voyage ont réagi trop tard au risque de corona qui augmente rapidement. Il est incroyable que de tels risques aient été pris avec les touristes."

Le Directeur Général de la Health Care Agency, quant à lui, a annoncé que tous les étrangers qui ont été traités pour COVID-19 aux Seychelles assumeront le coût total de leurs traitements.

Il s'agit notamment du couple hollandais, un Mauricien et un ressortissant ukrainien, qui faisaient partie des 11 personnes testées positives pour COVID-19 entre le 14 mars et le 6 avril.

Les étrangers supporteront le coût du traitement dispensé depuis leur admission ainsi que le service de suivi au Berjaya Beau Vallon Baie, qui a été transformé en centre de quarantaine pour une observation plus approfondie des patients.

"Cela comprendra l'unité de soins intensifs s'ils étaient admis en ICU, ainsi que le temps passé à l'installation de quarantaine, les repas, le service Internet, la chambre d'hôtel, le personnel", a expliqué Dr. Louange.

L'Agence de soins de santé établit les coûts des services fournis et procède à une évaluation approfondie avant d'indiquer le coût total par patient.

Au 21 avril, les autorités sanitaires locales avaient effectué 984 tests, dont 294 tests PCR (amplification en chaîne par polymérase) et 690 tests rapides.

Le Family Hospital à Perseverance (Rassin, Vannier, Seychelles News Agency) Photo License: All Rights reserved

Le pays a également placé plus de 200 personnes en quarantaine depuis début mars.

Les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, qui offre des services de soins médicaux primaires et spécialisés gratuits aux habitants, n'a enregistré aucun décès lié au COVID-19 à ce jour.

Onze personnes ont été testées positives pour COVID-19 aux Seychelles entre le 14 mars et le 6 avril, dont sept seychellois.

Six ont été guéris, trois ont été libérés tandis que trois autres sont toujours en observation à l'installation de quarantaine de l'hôtel Berjaya Beau Vallon Bay.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.