Afrique de l'Ouest: G5 Sahel - Engagement des Etats pour rendre opérationnelle la force conjointe

Dans une déclaration conjointe entre les dirigeants de l'Ue et ceux du G5 Sahel, il a été également question de la lutte contre le terrorisme. Dans ce point, les États du G5 Sahel s'engagent à rendre la Force conjointe du G5 Sahel pleinement opérationnelle, ils saluent le soutien mobilisé par l'UE à cette fin et invitent les autres partenaires à la rejoindre. Ils rappellent l'impérieuse nécessité d'un soutien prévisible, durable et flexible dans les procédures.

« Les chefs d'État réitèrent leur appel au Conseil de sécurité des Nations unies pour que la Force conjointe du G5 Sahel soit placée sous le Chapitre VII de la charte des Nations Unies et bénéficie d'un financement pérenne.

Les dirigeants saluent la signature de l'arrangement technique entre le G5 Sahel, l'Ue et l'Onu pour la fourniture d'un appui opérationnel et logistique à la Force Conjointe dans les cinq pays du G5 Sahel, pour marquer l'excellente coopération entre les trois organisations », lit-on dans la déclaration.

Ils saluent le rôle de la Minusma et appellent à son renouvellement et au renforcement de son mandat.

Ils saluent aussi le rôle de l'opération Barkhane et d'autres appuis bilatéraux visant à renforcer la capacité des pays du G5 à prendre en main leur sécurité.

Les dirigeants appellent également à fournir un soutien renforcé au bataillon tchadien de la Force conjointe, qui constitue un élément essentiel de la stabilité dans le fuseau Centre et pour la génération de la Force multinationale mixte. Ils saluent l'engagement de plusieurs États membres de l'Ue au sein de la force Takouba.

Ils invitent les autres États membres de l'Ue à se joindre à cette initiative. Ils saluent également les efforts de l'Ua et de la Cedeao dans la lutte contre le terrorisme, et lancent un appel aux leurs États membres à s'engager individuellement ou collectivement dans ce combat.

Ils rappellent la nécessité de renforcer les efforts en matière de prévention de la radicalisation en vue d'une lutte plus efficace contre les sources de recrutement des groupes extrémistes.

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.