Afrique de l'Ouest: Avis N° 007 - 04 - 2020 relatif à l'accès des créances privées cotées B au refinancement de la BCEAO

document

Par avis n° 001 - 03 - 2020 en date du 25 mars 2020, la Banque Centrale a procédé à la révision des modalités de mise en œuvre du dispositif des accords de classement pour les entreprises non financières, en acceptant à ses guichets de refinancement les effets des entreprises cotées A.

Le présent avis porte à la connaissance des établissements de crédit que les créances sur les entreprises privées cotées B peuvent désormais être admises en support des refinancements de la Banque Centrale si elles disposent d'une garantie d'un État membre de l'UMOA ou bénéficient d'un dispositif d'accompagnement financier d'un État membre de l'UMOA.

Les établissements de crédit peuvent adresser à la Banque Centrale une demande d'inscription des effets représentatifs des créances concernées sur la liste des collatéraux admissibles au refinancement.

A La Une: Banques et Assurances

Plus de: BCEAO

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.