Seychelles: Le pays finalise de nouvelles directives pour l'assouplissement des restrictions du COVID-19

Les autorités sanitaires des Seychelles finalisent de nouvelles lignes directrices définissant le fonctionnement des organisations et des entreprises tout en respectant les mesures de prévention de COVID lorsque les restrictions seront levées la semaine prochaine, a déclaré jeudi un haut responsable de la santé.

La suppression des restrictions à la circulation des personnes et la réouverture des entreprises ne signifie pas que la vie aux Seychelles reviendra à ce qu'elle était avant l'arrivée de COVID-19, a déclaré le commissaire à la santé publique lors d'une conférence de presse.

Dr. Gedeon a déclaré que le lundi 4 mai marquera une nouvelle étape et une nouvelle phase dans la réponse des Seychelles à la pandémie de COVID-19.

"Si, à 20 heures dimanche, nous n'avons pas identifié de nouveaux cas, nous ferons une annonce publique et notre plan de suppression de certaines des restrictions annoncées entrera en vigueur. Cela ne signifie pas que lundi matin, tout reviendra comme avant ", a-t-il dit.

Dr. Gedeon a déclaré que les nouveaux plans et lignes directrices se concentreront sur les trois piliers de la prévention: la vigilance, la distance et l'hygiène.

"Il y aura une surveillance et ceux qui ne respecteront pas les directives devront peut-être fermer", a-t-il ajouté.

De plus, un document sera également publié décrivant les activités qui reprendront en mai, juin et au-delà.

Le Dr. Gedeon a déclaré que deux personnes infectées par le COVID-19 ont été testées négatif et ont été transférées en quarantaine.

De son côté, le directeur général de la Health Care Authority, Danny Louange, a déclaré que la préparation et la planification sont toujours en cours dans le cas où les Seychelles auraient de nouveaux cas de virus.

"Cela dépendra du type de cas que nous recevons, qu'il s'agisse d'une transmission communautaire, d'une transmission locale ou d'un cas importé", a déclaré Dr. Louange.

Pendant ce temps, les organisations locales continuent de fournir une assistance aux autorités sanitaires dans la lutte contre la propagation du COVID-19 aux Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental.

Airtel Seychelles, une entreprise de télécommunications, a fait don de 1'000'000 SCR (62 000 $) au ministère de la Santé jeudi.

Le chèque a été remis à la secrétaire d'État au ministère de la Santé, Marie-Pierre Lloyd. (Daniel Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Le directeur général de la société, Amadou Dina, a déclaré à la SNA: "Nous ne sommes pas spécialisés dans le domaine médical et plutôt que d'acheter les équipements nous-mêmes, nous avons donné les fonds au ministère de la Santé pour le faire eux-mêmes".

Il a ajouté que "immédiatement après la première épidémie aux Seychelles, la société a fourni de l'aide au ministère de la Santé comme par exemple le Wi-Fi gratuit".

Les membres de l'Assemblée nationale de la coalition d'opposition, Linyon Demokratik Seselwa (LDS), ont également fait un don de 60 000 SCR (3 700 $) à l'Association des infirmières des Seychelles (NARS).

Photo : Le chef de l'opposition à l'Assemblée nationale, Wavel Ramkalawan, a fait le don à Rosie Bistoquest, la présidente du NARS. (LDS) Photo License: CC-BY

Le don représente 10% du salaire des membres en mars.

LDS a déclaré que l'Association des infirmières et infirmiers des Seychelles avait été choisie "parce que ce sont les infirmières qui ont été en première ligne pour lutter contre la crise sanitaire du COVID-19".

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.