Ile Maurice: Judiciaire - Yahia Nazroo demande à la MBA de venir en aide aux avocats en difficulté financière

Ils sont touchés de plein fouet par le chômage technique. Depuis 43 jours, plusieurs avocats ne travaillent pas et commencent à faire face à une situation financière difficile. C'est pour proposer des solutions que Me Yahia Nazroo a adressé une lettre à la Mauritius Bar Association (MBA) ce vendredi 1er mai.

Une de ses propositions est la suspension des membership fees que les avocats doivent payer à l'association. De plus, il suggère à la MBA de demander à l'Institute of Judicial and Legal Services d'exempter les hommes de loi des frais pour les cours de Continuing Professional Development.

Dans sa lettre, Yahia Nazroo aborde un volet toujours tabou dans la profession légale: la santé mentale. «Mental health issues is still a taboo in the legal profession, it is necessary for the MBA to set up a committee to offer help to those members of the Bar» soutient l'avocat. Il explique qu'avec le confinement, le nombre de clients est en baisse, et les difficultés financières qui s'ensuivent peuvent avoir un effet négatif sur la santé mentale des avocats. C'est pour cela qu'il suggère que les fonds de l'ordre soient utilisés pour venir en aide à ces avocats «chômeurs».

Reprise judiciaire

Selon Yahia Nazroo, à la levée du couvre-feu, la distanciation sociale devra être scrupuleusement respectée dans toutes les cours de justice. «Aucun procès devant les Assises ne devrait être appelé car il sera impossible de faire respecter la distanciation sociale et les membres du jury seront à risque. But any decision to delay criminal trials should not affect those on Remand» écrit l'avocat.

Quant au Covid-19 bill, Yahia Nazroo estime que les membres du Bar Council doivent être consultés en amont. «If not, it is a pity.»

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.