Ile Maurice: COVID-19 - Donner force de loi aux mesures de déconfinement par le COVID-19 Bill

communiqué de presse

Le Covid-19 Bill, qui sera bientôt débattu à l'Assemblée national, devrait donner force de loi aux différentes mesures de déconfinement qui visent à protéger la population et prévenir une nouvelle propagation du Covid-19 à Maurice à la réouverture.

C'est ce qu'a indiqué l'Attorney général et ministre de l'Agro-industrie et de la Sécurité alimentaire, M. Maneesh Gobin, lors d'une émission à la télévision nationale sur les grands axes de la première phase de réouverture partielle du pays à partir du 15 mai.

Etaient également présents sur le plateau le ministre de la Santé et du Bien-être, Dr Kailesh Jagutpal ; le ministre des Finances, de la Planification et du Développement économiques, Dr Renganaden Padayachy ; et le ministre du Tourisme, M. Georges Pierre Lesjongard.

Selon l'Attorney général, le Covid-19 Bill viendra régir, entre autres, le port du masque qui sera désormais obligatoire dans les lieux publics, et les règles de distanciation. Des sanctions sévères seront établies par la loi pour faire en sorte que les récalcitrants ne mettent pas la vie du plus grand nombre en danger.

En ce qui concerne le retour au travail qui se fera par étapes, M. Gobin a indiqué que les personnes ne pourront se déplacer qu'avec un « work access permit », délivré par la Police. Sont concernés les travailleurs indépendants tels que les soignants, les plombiers, ainsi que les planteurs et pêcheurs, détenteurs d'une carte professionnelle. Ce service sera digitalisé pour un octroi rapide des permis de déplacement.

Rappelant que les personnes âgées sont plus vulnérables face au Covid-19, M. Gobin a précisé que celles-ci ne pourront sortir que dans les cas exceptionnels, notamment pour s'approvisionner, ou si elles sont détentrices de permis de déplacement. La distribution de la pension mensuelle continuera à s'effectuer à domicile, de même que les visites médicales par les médecins de la Sécurité sociale. Un comptoir spécial est aussi prévu dans les banques pour les personnes âgées. Aussi, elles ne pourront accéder au transport public que selon un système par ordre alphabétique et hors des heures de pointe.

En outre, a signalé l'Attorney général, vu que les établissements scolaires resteront fermés jusqu'au 1e août, les personnes de moins de 18 ans devront impérativement rester à la maison.

Retour à la normale progressif du système de santé

Le ministre de la Santé et du Bien-être a, pour sa part, déclaré qu'à partir du 15 mai, les services de santé reviendront graduellement à la normale avec les soins pour les autres maladies et les traitements réguliers accordés aux patients. « Il est essentiel que ceux qui ont rendez-vous à l'hôpital viennent selon l'horaire convenu afin d'éviter des rassemblements inutiles », a souligné Dr Jagutpal.

Tous les Mauriciens doivent également continuer à pratiquer les bonnes habitudes d'hygiène comme de se laver les mains régulièrement avec du savon ou du gel hydroalcoolique ; le port du masque dans les lieux publics et le respect des règles de distanciation d'un mètre. Dr Jagutpal a précisé que le programme de dépistage de masse du Covid-19 se poursuivra pour s'assurer qu'un nombre conséquent de citoyens ne soit pas infecté.

Soutiens financiers

Le ministre des Finances, de la Planification et du Développement économiques, Dr Renganaden Padayachy est revenu, quant à lui, sur les mesures mises en œuvre par la Banque de Maurice et le gouvernement pour limiter au maximum les licenciements, et soutenir l'économie mauricienne et les familles vulnérables en ce temps de crise. Il a rappelé le Wage Assistant Scheme payé à 12 000 entreprises et qui touchent 250 000 employés ; l'assistance aux travailleurs indépendants ; et les moratoires sur les prêts de capitaux et des intérêts sur les prêts immobiliers.

Le grand argentier a dit que certains plans de soutien seront maintenus suite au prolongement du couvre-feu sanitaire.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X